samedi 10 septembre 2016

Je suis venue te dire que je m'en vais

Tout est dit dans le titre... enfin non, pas vraiment... 


Je pense que je ne vais surprendre personne en annonçant que je compte ne plus alimenter ce blog. J'ai essayé à plusieurs reprises, mais rien n'y fait, la mayonnaise ne prend plus. Pour autant, écrire, partager, discuter, me manque, mais sur ce blog je n'arrive plus à m'y mettre. 

J'ai ouvert ce blog il y a 3 ans et au cours de ces 3 années j'ai énormément changé, bien plus qu'au cours des 10 dernières années. Ces 3 années ont été décisives à bien des égards. Dans ces circonstances, force est de constater que ce blog ne me ressemble plus.

J'aurais pourtant pu continuer à poster ici même si le contenu des billets était différent... mais non. Pour plusieurs raisons, j'ai eu envie de faire table rase et de repartir à zéro. J'aurais certainement l'occasion de t'en dire plus. Parce que, oui, si tu as bien lu entre les lignes, un nouveau blog va voir le jour. 

Je ne vais pas supprimer celui-ci. Le nouveau blog découle en quelque sorte du premier et je me voyais mal le supprimer. Certes, j'ai envie de quelque chose de différent, mais il y a malgré tout un lien entre les deux... c'est une sorte de rupture dans la continuité (note pour plus tard : arrêter d'écouter les interventions des politiciens). Même s'il n'y aura plus de nouveaux billets ici, je continuerai à répondre aux éventuels commentaires qui y seront postés. En revanche, certains liens ne fonctionneront peut-être plus, certaines photos pourront avoir disparu.

Trêve de blabla, tu trouveras mon nouveau blog ici (si les Dieux des Internets sont avec moi et qu'il n'y a pas de problèmes techniques...). Tu verras, tu ne seras pas perdu(e), je n'ai pas été capable de pondre un design un peu différent ^^ 

En tout cas j'espère que ça te plaira ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 avril 2016

A la découverte de DermEden

Je sais, j'avais dit que je reprenais ce blog de façon sérieuse, mais il faut croire que quelqu'un m'en empêche (d'ailleurs si ce quelqu'un pouvait lâcher la poupée vaudoue à mon effigie qu'il tient dans ses mains, ça m'arrangerait). Dans tous les cas, aujourd'hui, je reviens pour te parler d'une marque que j'ai découverte il y a peu de temps : DermEden. Ça ne dit rien ? Je te rassure, ça ne me disait absolument rien non plus jusqu'à ce que PowerSanté me propose de découvrir un de leurs produits.


DermEden est une marque 100% française née de la rencontre entre un dermatologue et un pharmacien. Leur but était de faire prendre conscience aux femmes (mais j'ai envie de dire que c'est aussi valable pour ces messieurs, qui, jusqu'à preuve du contraire, ont aussi une peau...) des méfaits des rayons UV. J'espère ne pas te l'apprendre, mais les rayons UV sont ce qu'il y a de plus mauvais pour la peau, ils sont même plus mauvais que le tabac, c'est pour dire ! Ils constituent la première cause de vieillissement. C'est pour ça que je suis toujours étonnée de voir des nanas ayant la phobie de vieillir aller se faire cramer la peau en faisant la crêpe sur la plage... 

On s'imagine souvent que le soleil est bon, et on ne va pas se mentir c'est bon pour le moral (lève la main si, toi aussi, tu viens d'entendre la Compagnie Créole...), mais ses effets sont le plus souvent néfastes pour notre peau : apparition prématurée des rides et ridules, hyper-pigmentation, déshydratation cutanée, perte d'élasticité et de fermeté, augmentation de la production de sébum... bref, rien de très réjouissant. 

C'est pour cela que la marque DermEden a mis au point un certain nombre de produits destinés à combattre ces effets nocifs. On trouve des produits adaptés à chaque type de peau (et ça, c'est vraiment une bonne chose, sèche, mixte, grasse... toute peau y trouvera son bonheur) destinés à protéger la peau du soleil au cours de la journée, des soins de nuit destinés à booster la régénération de la peau, mais aussi des soins adaptés à toutes les parties du corps.

Tout ça pour te dire que je ne vais pas du tout te parler de produits destinés à lutter contre le vieillissement prématuré de la peau. En fait, je vais te parler du masque exfoliant détox de la marque. Je dois avouer qu'on se demande un peu ce que vient faire ce produit dans la gamme.... Tout est fait pour prévenir les signes du vieillissement cutané et je ne comprends pas bien ce que ce produit vient faire là. Mais, j'ai eu une période assez compliquée avec ma peau, cette dernière ayant décidé de partir complètement en cacahuète, alors un masque destiné à nettoyer la peau en profondeur n'était pas de trop !

Qu'ai-je pensé de ce masque ? 
Pas mal, mais pas de quoi se relever la nuit non plus. 

Déjà, commençons par son packaging. C'est un tube, et, si c'est plus hygiénique, je préfère les pots. En général, quand je fais un masque, je ne prends jamais assez de produit, donc je je suis obligée, soit de me laver les mains pour pouvoir reprendre du produit, soit de coller mes mains toutes poisseuses sur le tube pour pouvoir récupérer la dose manquante. Au moins, avec un pot, tu laisses ouvert et tu n'as qu'à piocher dedans.

Pour le reste, c'est plutôt agréable à utiliser. Comme la plupart des produits de parapharmacie et comme tous les produits à "vocation dermatologique" (ça ne veut rien dire, mais je pense que tu vois de quoi je veux parler... enfin j'espère), l'expérience sensorielle n'a rien de transcendante. Au moins, voyons le côté positif : on ne risque pas d'être incommodé par l'odeur. 

Côté application, rien de très compliqué. On applique sur son visage sec, on laisse poser 10 minutes, on ajoute un peu d'eau, on masse son visage et on rince. Ce masque est détoxifiant et exfoliant. Il contient donc de petits grains qui vont permettre une exfoliation efficace mais douce (à condition de ne pas frotter comme une grosse brute, bien sûr...). 

Ce masque est censé désincruster les pores, absorber l'excès de sébum et libérer la peau des cellules mortes. On doit se retrouver avec une peau lissée, plus douce, des pores resserrés et un teint éclatant. 

Je l'ai utilisé peu de fois parce que j'ai du mal à être régulière dans l'utilisation des masques. En général je me rends compte à la fin de la journée que j'ai oublié de le faire, mais au moment où je m'en rends compte, il est temps d'aller se coucher... bref, je suis une très mauvaise élève. Cependant, je l'ai trouvé quand même très bien. Il purifie la peau mais reste très doux, et c'est ce que je recherche avant tout dans ce genre de masques. Beaucoup de masques purifiants sont bien trop abrasifs ! 

En ce qui concerne les effets promis, je reste dubitative. Certes, mes pores sont désincrustés, ma peau est plus douce, mais pour le reste, je demande à voir. Même appliqué régulièrement, un masque ne te resserre pas les pores en un mois (en tout cas, pas sur moi). Il faut utiliser ce genre de produit régulièrement et sur la durée pour vraiment voir des résultats probants. En résumé c'est un très bon masque, mais pas exceptionnel non plus.


Connais-tu DermErden ? 


* Produit offert par PowerSanté
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 21 février 2016

Top Body Challenge, le fitness pour toutes ?

A moins de vivre dans une grotte, loin des réseaux sociaux, tu as pu difficilement échapper aux différents programmes sportifs qui pullulent sur le net. Il y a quelques mois, je t'avais parlé du programme "Bikini avec Sissy", un programme gratuit que j'avais énormément aimé. Une fois terminé, il n'était pas question de rester assise sur le canapé, et je me suis décidée à commencer un nouveau programme sportif. 

Je me suis tournée vers le Top Body Challenge, que j'ai trouvé abordable en terme de prix (coucou le Programme Déesse à 300 balles), sans compter qu'il était rédigé en français (adieu Bikini Body Guide puisque je suis une vraie brêle en anglais...). J'ai lu beaucoup de choses sur ce programme, du bon comme du beaucoup moins bon. Du coup, je me suis dis que, moi aussi, je pouvais bien donner mon avis puisque j'ai terminé ce programme (je ne dirai rien sur la pertinence des articles/vidéos balancé(e)s sur la toile après seulement deux semaines de programme... ahem...), et que ça pouvait éventuellement intéresser certaines puisque l'article le plus lu sur ce blog concerne un programme sportif (oui, oui, si on m'avait dit ça il y a deux ans, je crois que j'aurais ri très fort...).

Mon passé sportif

Avant tout, ça me semble important d'évoquer mon passé sportif, puisque, comme tu vas le voir par le suite, je ne suis pas vraiment persuadée que ce programme soit adapté à tout le monde. J'ai joué au volley pendant des années, j'ai commencé très jeune puisque j'étais encore à l'école primaire. Pendant plusieurs années, mes semaines ont été rythmées par les entrainements et les matchs, puis j'ai arrêté la compétition, mais j'ai continué à jouer. Une fois le bac en poche, j'ai quitté mon village de campagne pour faire mes études à Rennes et j'ai quitté les parquets par la même occasion. Ensuite, j'ai traversé une période de néant sportif pendant toute la durée de mes études. Un beau jour, j'ai décidé de me remettre au sport, mais cette belle motivation est vite retombée comme un soufflé raté. J'ai tenté de reprendre le sport plusieurs fois et j'ai laissé tomber au bout de quelques mois à chaque fois. En août 2014, je me suis mise un gros coup de pied au derrière et j'ai décidé de retourner en salle de sport, et depuis j'y vais trois fois par semaine pour faire essentiellement du cardio (parce que franchement, je n'ai pas une tête à aller courir dans le froid ou sous la pluie... hashtag chochotte). L'été dernier, je me suis lancée dans les programmes de Sissy. J'ai donc fait les deux programmes, deux fois chacun (j'en avais parlé ici et ici). C'est donc après avoir fait tout ça que je me suis lancée dans le Top Body Challenge en octobre dernier. Je ne me considère pas comme une sportive confirmée, mais je n'étais pas non plus une sportive débutante.




Le déroulement du programme ☆ 

Je pense que tu as dû déjà lire un tas de trucs sur le sujet, tant les vidéos et billets sur ce programme se sont multipliés. Pour résumer, il s'agit d'un programme de renforcement musculaire sur douze semaines. Pendant ces douze semaines, trois séances de renforcement musculaire sont prévues : une séance "abdos/cuisses" le lundi, une séance "bras/fessiers" le mercredi et une séance "total corps" le vendredi. A cela, tu es censée ajouter une séance de cardio le mardi et le jeudi. Les séances de renforcement musculaire sont composées de trois circuits, les deux premiers circuits devant être répétés deux fois et le troisième une fois. Chaque séance est censée durer trente minutes. Les exercices proposés sont des exercices classiques qu'on retrouve dans tous les programmes de ce genre : squats, fentes, planche, commandos, moutain climber... rien de nouveau sous le soleil. Normalement, peu de matériel est requis : un tapis de sol, des haltères, une corde à sauter. Chaque mouvement et chaque circuit est expliqué avec un petit schéma et tous les exercices sont expliqués à la fin du guide et c'est plutôt bien fait. L'accent est plutôt bien mis sur les points qui nécessitent une attention particulière pour éviter tout risque de blessure. Il est donc essentiel de bien lire les explications avant de se lancer et ce, même si on pense avoir compris juste en regardant les schémas. 

Extrait de la séance d'essai disponible gratuitement ici

Mon expérience

J'ai commencé ce programme sans me mettre la pression en me disant que si je le terminais c'était bien mais que si je ne le terminais pas ça n'était pas la fin du monde non plus. Dès le début, j'ai pris le parti d'adapter ce programme à mon cas, puisque, à mon avis, un programme ne peut pas convenir à tout le monde, c'est ridicule. On n'a pas toutes les mêmes attentes, les mêmes envies, le même niveau. 

C'est pourquoi, j'ai décidé de ne pas suivre les indications relatives aux poids à utiliser. Normalement, tu dois utiliser des haltères de deux kilos les six premières semaines, puis passer à quatre kilos ensuite. Pardon, mais je trouve ça complètement con. On utilise des poids selon son niveau et selon le groupe musculaire travaillé. Si on met le même poids partout, les séries faisant travailler les épaules seront dures à terminer et celles faisant travailler les biceps ne feront rien travailler du tout... donc au final, ça ne sert à rien. Au fur et à mesure des semaines, j'ai donc adapté mes poids et ça a été la même chose pour les lests. Au final, j'ai utilisé bien plus de matériel que le matériel de base préconisé.  

Concernant la difficulté, je n'irai pas jusqu'à dire que ce fût une promenade de santé, mais dans l'ensemble je ne peux pas vraiment dire que j'en ai bavé. Certes, ça n'a pas toujours été facile, mais j'ai toujours réussi à finir mes séances, et je n'ai jamais eu le sentiment que je n'arriverai pas à finir le programme. Je ne me suis donc jamais découragée et n'ai jamais été dégoutée. Je pense que c'est clairement dû au fait que je n'étais pas novice.  

Les exercices en eux-mêmes sont assez bien expliqués, mais certaines précisions manquent par moment. Souvent, pour un exercice, un nombre de mouvements est indiqué mais ça n'est pas précisé si c'est le nombre total de répétitions ou si c'est le nombre de répétitions pour un côté uniquement. A mon sens, ce point nécessiterait d'être amélioré

Il y a également deux exercices que je n'ai jamais réussi à faire (les fameux "mountain climber + push up" qui équivalent à faire des pompes et les "straight leg jacknifes" qui risquaient de m'exploser les lombaires) et que j'ai remplacé par d'autres mouvements, parce que le but n'était pas non plus de se blesser... Pour le reste, j'ai respecté tout le programme et n'ai remplacé aucun autre exercice. Je n'ai même pas zappé la corde à sauter, alors que je trouve ça complètement con. Je ne mets pas en doute l'efficacité du truc, mais de la corde à sauter dans un programme que tu es censée faire chez toi, ça me laisse pantoise... à moins d'habiter dans une maison ou dans un appart en rez-de-chausseé (ce qui, je pense, est loin d'être le cas de la majorité), c'est un coup à rendre maboul le voisin du dessous.

En revanche, je n'ai pas du tout fait attention au chrono. Normalement, tu es censée lancer le chrono à chaque début de circuit et d'arrêter au bout de 10 minutes peu importe que tu ais fini ou pas le circuit. J'ai décidé d'y aller à mon rythme, de faire les exercices le plus correctement possible, de faire des pauses quand c'était nécessaire et je n'ai donc pas mis de chrono pour chaque circuit. J'ai juste mis un chrono pour avoir la durée totale de ma séance, puisque je note la durée de chaque séance (ça fait partie de mes petits trucs pour suivre ma progression, atteindre mes objectifs et rester motivée). Clairement, les séances étaient loin de durer trente minutes d'autant plus qu'avant chaque séance, j'ai pris soin de m'échauffer et après chaque séance je n'ai jamais zappé les étirements. Parce que, oui, c'est bien joli de nous dire que la séance va durer trente minutes, mais l'échauffement et les étirements ne sont pas compris, donc au final, la séance va durer trois quarts d'heure au minimum... C'est beaucoup moins attrayant d'un coup...


Mon avis

Je pense que tu as déjà compris ce que je pensais de ce programme. On nous le vend comme un programme adapté à toutes quelques soit son niveau... mais, selon moi, ça n'est clairement pas le cas. Comme je l'ai dit juste avant, même si ça parfois été difficile, je n'ai pas eu le sentiment d'en baver, parce que j'avais un petit passé sportif derrière moi. C'est pourquoi, je pense que ce programme n'est absolument pas adapté à des personnes non sportives. 

Une fille non sportive va clairement en baver et risquer de se dégouter du sport et, ça, c'est vraiment dommage. J'ai lu pas mal de billets et regardé pas mal de vidéos sur le sujet, et j'ai vu des nanas pas sportives qui ont fini le programme mais à qui il ne faut plus parler de sport. Le but de ce genre de programme est de te mettre au fitness pas de te dégouter du sport. Et puis, on ne va pas se mentir, certaines serrent les dents et tiennent pendant douze semaines, mais ne font plus rien après. Faire ce genre de programme ne sert à rien si on ne fait plus rien par la suite, tous les bénéfices gagnés pendant ces trois mois vont fondre comme neige au soleil.

En outre, pour une fille non sportive, le risque de blessure n'est pas à négliger. Certes les exercices sont plutôt bien expliqués, mais, à mon avis, ça ne suffit pas pour quelqu'un de complètement novice. Si on prend mon cas personnel, j'avais appris auparavant à effectuer les exercices correctement, sans compter que j'avais fait du sport dans ma jeunesse (ça fait très vieille mamie de dire ça...) et que j'avais, par conséquent, appris à écouter mon corps, je connais donc mes limites et mes points faibles.

Je pense aussi qu'on nous vend un peu du rêve en nous proposant des séances qui durent trente minutes. Trente minutes, trois fois par semaine, ça reste assez facile à caser dans un emploi du temps... seulement, les séances sont loin de durer trente minutes. Même si tu te tiens à trente minutes pour effectuer les trois circuits, il faudra ajouter l'échauffement et les étirements et tu arriveras facilement à trois quarts d'heure si ce n'est pas plus... Tout ça me faire dire que ce programme apparait bien plus accessible qu'il ne l'est en réalité.

J'ai également entendu souvent dire que les séances étaient répétitives. C'est un peu vrai, mais c'est souvent le cas dans ce genre de programmes. La difficulté augmentant à chaque fois, je n'ai pas trouvé ça extrêmement répétitif et je ne me suis pas lassée. En revanche, je trouve le programme assez contraignant. Les séances sont programmées pour la semaine et si jamais tu en loupes une, c'est super compliqué pour la rattraper. Ce programme demande une certaine rigueur et une très bonne organisation sinon ça devient vite le bordel ! En semaine 10, je n'ai pas pu faire la séance du vendredi et la rattraper pendant le week-end s'est avéré être compliqué... du coup, j'ai préféré recommencer la semaine le lundi suivant plutôt que de courir après mes séances.




Les résultats

C'est la question qui revient le plus souvent. Clairement, je ne partagerai pas de photos de mon évolution que ce soit ici ou sur les réseaux sociaux et je ne donnerai aucune donnée chiffrée, car ce sont des choses que je veux garder pour moi. Tout ce que je peux dire c'est que j'ai eu des résultats et que j'en suis contente. Je me suis affinée, tonifiée et je me sens beaucoup plus en forme. C'est donc extrêmement positif. Dans l'ensemble, ça m'a vraiment plus, à tel point que j'ai décidé d'enchainer avec le numéro 2 !



Et toi, connais-tu ce programme ? L'as-tu suivi ? Si oui, qu'en as-tu pensé ?

PS : le programme est disponible ici et il est inutile de me contacter pour que je transmette le programme par mail...
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 14 février 2016

De retour.... enfin peut-être... mais ça n'est pas sûr...

Bonne nouvelle, je suis toujours en vie ! J'ai déserté ces pages depuis des semaines, et on pourrait même dire des mois si je n'avais pas publié de façon très sporadique un ou deux billets par ici. Gros manque de temps, gros manque de motivation, mais aussi gros ras-le-bol. Je ne sais pas vraiment comment commencer ce billet. En même temps, après une telle absence ça n'est pas vraiment facile de revenir sans avoir l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe. Alors, oui, j'ai envie de reprendre ce blog un peu laissé à l'abandon, mais je n'ai pas envie de continuer sur la même lancée. Nouveau blog pour une nouvelle vie ? Non, pas vraiment, puisque je n'ai pas l'intention de renier ce que j'ai pu faire avant. Pour autant, une nouvelle direction s'impose, le changement c'est maintenant comme disait l'autre.



Je préfère prévenir, je pense avoir des choses peu sympathiques à déballer (sans compter que, comme d'habitude, ça risque d'être un peu brouillon). Voilà, c'est dit. Un petit "disclaimer" s'impose tout de même. Je ne vise personne en particulier, je vais juste tenter d'exprimer mon sentiment général sur le monde de la blogosphère/youtubosphère beauté mode et compagnie (bref, les trucs de nanas, donc si tu tiens un blog/une chaine Youtube qui parle d'informatique, de jeux vidéos ou que sais-je encore, ça ne va pas vraiment te concerner... en même temps je me demande par quel biais tu pourrais arriver ici... enfin bref, je m'égare). Dans la vraie vie, je ne suis pas la dernière à l'ouvrir et à dire ce qu'elle pense, et tant pis si ça ne plait pas à certains, donc je ne vois pas pourquoi ça serait différent ici. Enfin, je te rassure, il n'est pas question non plus de tirer à boulets rouges sur tout le monde.

Un tel éloignement de la blogosphère a forcément une bonne raison. Alors oui, je me répète, le manque de temps et de motivation n'y sont pas étrangers, mais ça n'est pas l'unique explication. Disons que j'en ai eu ma claque de tout ça. J'ai commencé à lâcher le blog au moment où il commençait à décoller... Ça peut paraitre étrange, mais finalement, au moment où j'ai commencé à être de plus en plus lue et à être sollicitée par les marques, j'ai tout plaqué. Bizarre ? Pas tant que ça. A vrai dire, je ne me reconnaissais plus là-dedans.




Au fil des mois, j'ai commencé à être sollicitée par des marques. Alors, recevoir des produits à tester c'est sympa, mais, moi, j'en ai vite eu ma claque, et loin de moi l'idée de cracher dans la soupe. Je n'ai pas reçu tant de choses que ça, mais c'était déjà trop. Je me suis retrouvée parfois avec des produits que je n'aurais pas forcément achetés ou qui ne convenaient pas tout à fait à ma peau. Sans compter qu'on se sent parfois "obligée" de tester de nouvelles choses pour pouvoir les présenter, pour pouvoir se renouveler, parce que parler de la même crème en boucle pendant trois ans ça va vite saouler tout le monde. 

Ça fait toujours plaisir d'être sollicitée pour tester des produits, c'est toujours sympa de faire des découvertes, mais, d'un autre côté, je ne suis pas un rat de laboratoire. La comparaison est peut-être extrême mais c'est parfois l'impression que j'ai eue entre les sollicitations diverses et variées et cette envie/ce besoin de se renouveler sans cesse (et je ne te parle même pas des lectrices qui te demandent si tu peux tester tel ou tel produit). Sans compter que je pense que ces tests à répétition n'y sont pas pour rien si ma peau part totalement en vrille depuis six mois. J'avais une peau plutôt chouette et je me suis retrouvée avec des plaques de sécheresse et des poussées d'acné (oui... on se dit tout aujourd'hui...). On va dire que ça calme... bizarrement ça donne moins envie de tester plein de trucs.

Et puis, on ne va pas se mentir, les dessous de la blogosphère/youtubosphère ne sont pas si jolis que ça. Derrière le vernis et les paillettes, il se passe parfois des choses pas très glorieuses : rivalités de cours d'école, règlements de comptes par blog/vidéo interposé(e), crêpages de chignon, publicité cachée, partenariats douteux... Et une fois que tu connais tout ça, bah, clairement, t'as plutôt envie de partir en courant dans la direction opposée. Et je ne te parle même pas du non-respect des obligations légales en matière d'article/vidéo sponsorisé(e). Rares sont les filles qui te disent "je parle de tel produit parce qu'on me l'a envoyé" alors n'espère pas qu'elles te disent "je parle de telle chose car je suis payée pour le faire". Affligeant... 

Tout ça pour dire que, oui, j'ai bien envie de reprendre ce blog, mais pas de la même façon. Je ne dirai pas non aux partenariats, mais je serai extrêmement restrictive et je n'accepterai que des produits que j'aurais pu acheter. Finalement, je rejoins le point de vue d'Olivia sur la question et j'avais trouvé sa réflexion assez pertinente. Choisir avec discernement ses partenariats est, de mon point de vue, extrêmement important. Il y aura donc certainement moins de billets sur la beauté, mais ça ne sera sans doute pas plus mal.

Enfin, je refuse de me mettre la pression. Je publierai peut-être trois billets par semaine ou trois billets par mois, selon mes envies. Je ne m'impose plus aucun rythme de publication. Ma vie est déjà suffisamment pleine d’objectifs à atteindre et de "deadline" à respecter, alors inutile d'en rajouter. 

Toute blogueuse a certainement eu envie d'être cette blogueuse connue qui cartonne, mais finalement ça sert à quoi tout ça ? Pour moi, à rien. A force de chercher à être lue, à être reconnue, on s'éloigne des raisons pour lesquelles on avait ouvert un blog. Ce blog va donc redevenir ce qu'il aurait toujours dû être : un espace de totale liberté.



Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 12 décembre 2015

L'huile démaquillante par Caudalie

Si tu me suis depuis longtemps, tu dois savoir que je suis une grande adepte de l'huile démaquillante. Depuis des années, j'utilise une huile pour me démaquiller et je n'ai été infidèle à ce mode de démaquillage qu'à de très rares occasions. Je trouve qu'il n'y a rien de mieux pour enlever tout le maquillage tout en douceur. Adieu coton qui frotte, adieu passages répétés pour réussir à tout enlever, adieu yeux de panda au réveil pour cause de mascara récalcitrant, et bonjour peau toute propre et toute douce.

J'ai testé tout un tas d'huiles jusqu'à trouver l'huile parfaite. Elles ne se valent pas toutes. Certaines sont moins efficaces que d'autres, certaines s'émulsionnent moins bien que d'autres, certaines sont plus visqueuses que d'autres. D'une manière générale, on distingue les huiles démaquillantes en deux grandes catégories : celles élaborés à partir d'huiles minérales (dérivées de la pétrochimie) et celles élaborées à partir d'huiles végétales. J'ai testé plusieurs huiles dans ces deux catégories et il n'y a pas de différences majeures en terme d'efficacité. Le choix entre les deux se fera surtout en fonction de convictions personnelles puisque certaines cherchent à tout prix à éviter les huiles minérales. Pendant longtemps, j'ai fait partie de cette catégorie de personnes avant de me dire que, finalement, dans le cas de l'huile démaquillante, c'est un produit que je rince, et qui, par conséquent, ne reste pas sur ma peau. J'alterne donc entre huile minérale et huile végétale selon mon envie et selon les nouveautés du moment.


Dernièrement, j'ai pu tester la petite dernière, l'huile démaquillante de Caudalie, grâce au site PowerSanté qui me l'a fait parvenir. Quand on m'a proposé de tester ce produit démaquillant parmi d'autres, je n'ai pas pu dire non, d'autant plus que je comptais l'acheter. J'aime tester de nouvelles huiles démaquillantes et j'adore les produits Caudalie... forcément, je ne pouvais que vouloir tester ce produit !

Petite piqure de rappel pour celles qui ne seraient pas vraiment familières avec ce genre de produit ? Se démaquiller avec une huile c'est très rapide, très facile et très efficace. On dépose un peu d'huile au creux de sa main, on chauffe un peu le produit entre ses mains et on se tartine le visage avec. On applique ça sur visage sec (c'est important, sur visage humide, ça ne fonctionne pas aussi bien), on masse, et on va sentir que tout le maquillage se décolle. On ajoute un peu d'eau pour émulsionner le tout et il n'y a plus qu'à rincer. Tout le maquillage s'est fait la malle en deux temps trois mouvements. 

Peu importe son type de peau, ce genre de produit convient à toutes. Il fera le bonheur des peaux sèches et sensibles, car c'est un démaquillage hyper doux qui évite les passages répétés sur la peau de cotons et autres lingettes, mais ça conviendra aussi aux peaux grasses, puisque, bien que ce soit une huile, c'est conçu pour s'émulsionner à l'eau et ne laisser aucun résidu gras.


Ces principes de base étant rappelés, on peut en revenir à ce qui nous intéresse aujourd'hui : l'huile démaquillante Caudalie. Je te propose de passer en revue ses principales caractéristiques :

1/ Packaging
Le flacon est en plastique et n'est pas encombrant, ce qui fait de cette huile le produit idéal pour partir en week-end. Sans compter que le point fort indéniable de cette huile, c'est son flacon pompe avec un capuchon. Ça n'a l'air de rien, mais c'est un gros plus quand on veut la transporter, aucun risque de voir le contenu de sa trousse de toilette souillé d'huile (ça sent le vécu...). Pour le reste, la pompe est bien foutue et délivre une bonne dose de produit (pas besoin de s'acharner dessus pour faire sortir la bonne dose de produit... oui, ça sent le vécu ça aussi...).

2/ Odeur
Clairement, cette huile a une odeur qu'on adore ou qu'on déteste... Elle sent l'amande douce, un peu comme la colle Cléopâtre de notre enfance. Moi, j'adore cette odeur, c'est doux, c'est réconfortant, ça a un parfum d'enfance... bref, j'adhère totalement. Mais je sais que ça reste très subjectif, tout le monde ne va pas aimer. Essaie de la sentir avant de l'acheter, c'est préférable.

3/ Texture
Je trouve que la texture de cette huile est un peu épaisse. Généralement, ça ne me gène pas, bien au contraire, je préfère les textures épaisses aux textures trop fluides. Cependant, dans ce cas, elle est un peu trop épaisse et visqueuse, voire gélatineuse, à mon goût. J'ai beau la chauffer dans mes mains, ça ne la rend pas plus fluide. Du coup, ça colle un peu et j'ai parfois un peu de mal à la répartir uniformément sur mon visage. 

4/ Composition
Même si elles sont loin d'être parfaites, Caudalie fait généralement des efforts sur ses compositions. Ici, on a une huile élaborée à base d'huile végétale, ce qui n'a rien d'étonnant quand on sait que Caudalie exclue les huiles minérales de ses produits. Pour le reste, cette huile est plutôt bien composée, même si ça n'est pas parfait (mais après tout, ça n'est pas un produit bio), et je pense qu'elle ravira les personnes attentives à la composition de leurs produits.

5/ Capacité d'émulsion
Pour moi, une bonne huile démaquillante est une huile qui s'émulsionne bien. Si elle s'émulsionne mal, elle sera dure à rincer et aura tendance à laisser un film gras. Une huile qui s'émulsionne bien est une huile qui sera bien plus agréable à utiliser. Ici, on a une huile qui s'émulsionne vraiment bien et qui ne laisse aucun fil gras. Du coup, je lui pardonnerai presque sa texture un peu trop épaisse.

6/ Efficacité
Bah oui, parce que le but c'est quand même de se démaquiller. Je dirai simplement que cette huile est redoutable. Aucun maquillage ne résiste sur son passage. Elle démaquille extrêmement bien le visage et les yeux. En ce moment, il est assez rare que je porte un maquillage chargé, mais les rares fois où ça a été le cas cette huile a absolument tout retiré, et ce, sans me piquer les yeux et ni me laisser un voile devant les yeux. En revanche, je ne sais pas si elle retire efficacement le maquillage waterproof, puisque je n'en porte pas. 

En conclusion, tu l'auras compris, je te recommande cette huile à 200%. Même si sa texture ne me convient pas à 100%, cette huile va rejoindre le cerce très fermé de mes huiles démaquillantes préférées !


* Produit offert par PowerSanté
Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com