vendredi 11 octobre 2013

Ah... mes chers collègues

" L'enfer c'est les autres ".... En une phrase (de Jean-Paule Sartre tout de même), la vie de bureau est résumée !!!

Bien évidement, ici, je ne parlerai pas de mes collègues actuelles (non mais je suis trop jeune pour mourir...). Le but étant de rire et de ne pas blesser les gens, nous dirons que toute ressemblance avec des personnes ayant existé serait purement fortuite... 

Je vais seulement faire référence à des situations que j'ai connues auparavant ou que des gens de mon entourage ont connues. Et, en opérant des recoupements, on s'aperçoit que certaines personnalités reviennent souvent. Partons à leur rencontre...

Le tir-au-flanc : Il arrive le dernier, il part le premier.... Et plus le temps passe, plus il arrive tard et plus il part tôt ! Un jour, à ce rythme, il finira par se croiser dans l’ascenseur ! Il passe son temps à courir dans les couloirs comme s'il était débordé, et son bureau est un bordel permanent comme s'il était submergé de travail !

La vieille fille : L'archétype même de la vieille fille aigrie qui passe son temps à critiquer tout le monde et à faire les pires coup bas mais qui va tous les dimanches à la messe où on lui apprend qu'il faut aimer son prochain.

La bonne poire : C'est la collègue sympa qui dépanne tout le monde, aide tout le monde, répare les merdes de tout le monde, mais quand c'est elle qui a un problème... et bah elle se demmerde toute seule !

La commère : J'aurais plutôt du dire les commères, car en général elles sont en groupe. Elles passent leur temps à critiquer tout le monde, à lancer des rumeurs, à répandre les petits potins... La machine à café est souvent le lieu de rassemblement. Ce groupe est à 99,99% féminin.

Le donneur ou la donneuse de leçon : C'est la personne qui fait tout mieux que tout le monde et surtout mieux que vous, et qui passe son temps à le répéter. Elle croit toujours qu'il est nécessaire qu'elle vous donne ses conseils sur tout et n'importe quoi (éducation des enfants, entretien du linge, entretien de la voiture, ménage, alimentation...).

La collègue au régime : Alors, forcément, elle est dans un état de frustration totale car elle a faim en permanence. Elle vous assassine du regard quand vous avez l'audace de manger un petit gâteau au gouter et vous répétera sans cesse que de toute façon ça part direct sur les hanches, alors qu'elle serait prête à vous sauter dessus pour vous arracher ledit gâteau des mains.

La maniaque : C'est celle (oui, c'est souvent une femme...) qui vous tiendra le crachoir pendant un quart d'heure parce que l'étiquette que vous avez collée est de travers, parce que vous avez classé les documents dans une pochette rouge alors qu'il fallait que la pochette soit rose.... Bref, de nombreuses prises de tête en perspective !

Le sac à patate : C'est la collègue qui est habillée pour descendre les poubelles. Elle est hyper négligée et se permet de critiquer sans complexe vos propres tenues... Un conseil : achetez lui un miroir !!

L'opportuniste : Celui-là est à fuir comme la peste. Il serait prêt à vendre père et mère pour une promotion ou une augmentation... En gros il n'hésitera pas à vous écraser pour passer !!

Le collègue trop sympa : C'est celui qui vous caresse d'une main et vous poignarde avec l'autre... Un traitre quoi... Vous aurez du mal à l'éviter, puisque vous ne connaitrez sa véritable nature que lorsqu'il vous aura trahi...

Le lèche-botte : Bon, c'est un classique on le rencontre un peu partout, il cire les botte du boss.... en général il ne forme qu'une seule et même personne avec l'opportuniste.

La balance : C'est celui qui joue au petit rapporteur et qui raconte tout ce qui se passe au boss. Il écoute attentivement vos conversations, laisse toujours trainer ses oreilles, voire même écoute aux portes... et fait son petit rapport ensuite !

Le sélectif : C'est celui qui s'arrange pour ne traiter aucune merde, aucun dossier difficile... Trop généreux il les laisse aux copains ! Il glisse subrepticement ledit dossier sous la pile, et hop ni vu ni connu ! 

Le petit chef : Celui là se prend pour pour le chef, alors que vous êtes son égal. Il croit bon de donner des directives et de juger votre travail. Il est difficile de résister à la tentation de lui mettre une bonne baffe.

Le petit merdeux : Celui là il sort juste d'une école hyper prestigieuse avec un super diplôme, c'est sont premier job... et il ne sert rien faire (normal, il n'a pas d'expérience...), mais cela ne l'empêchera pas de critiquer votre travail, de vous dire comment il faut faire, et tout ça avec un air hautain insupportable ! 

La mère de famille : C'est celle qui vous rappelle constamment qu'elle est mère de famille, que c'est un bonheur permanent, et qu'elle ne comprend pas qu'à votre âge vous n'ayez pas encore connu cette expérience merveilleuse qu'est la maternité ! Bien sûr, c'est aussi celle qui vous fera chier pour les vacances, parce que elle a des enfants, elle, donc elle doit nécessairement-forcément-obligatoirement passer avant vous !

Voilà, voilà... C'est la dure réalité de la vie de bureau, univers impitoyable ! Et non, on n'est pas au pays des Bisousnours....


Mais heureusement, nous sommes vendredi, c'est le week end, et nous allons pouvoir quitter cette jungle !!

PS : Je pense avoir fait le tour des personnalités que l'on est susceptible de rencontrer au bureau.... Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à laisser leur portrait dans les commentaires !!

UPDATE 13/10/2013 : Oh my gaaad !! Je me suis rendue compte que j'avais oublié un profil essentiel, celui-là je l'ai connu lors d'un de mes premiers postes. Il s'agit de :

La collègue atteinte de réunionite aiguë : Les réunions Tupperware, vous connaissez ?? Parce que bien évidemment le plastique c'est fantastique ! Mais maintenant on ne se limite plus à ça : réunions bougies, réunion lingeries, réunions produits d'entretien, réunion sex-toys (oui oui)... Et il y a souvent une collègue accroc à ce genre de réunions et qui en organise chez elle, et bien sûr elle vous invite !!! Mais comme la perspective de passer une soirée avec vos collègues ne vous enchante pas, surtout s'il s'agit de parler de sex-toys (nan mais plus gênant tu meures...) et comme vous n'êtes pas une vache à lait (parce que oui c'est limite si tu te sens pas obligé d'acheter, et c'est pas donné ces conneries !), vous allez devoir déployer des trésors d'imagination pour évitez ces soirées !

6 commentaires:

  1. Tu as oublié le collègue homo refoulé qui cache très bien son jeu mais qui fait son coming out sans le savoir lorsqu'il se rend compte que vous lui avez piqué sa proie !

    RépondreSupprimer
  2. Et le vieux grognon, ce pré retraité aigri et dépassé, qui constamment rappelle qu'il y a 40 ans de cela, c'était autre chose. Cette expérience qu'il croit enviée de tous, qu'il a acquise à force de labeur, parce que tout était plus dur avant, à une époque que lui seul a connue. Ces exploits invérifiables accompagnent les pauses café de façon récurrentes, parce que son présent est assez vide.... Tout le monde s'en fout, mais on l'écoute, par respect...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, je l'ai oublié celui-là.... Celui qui nous dit qu'avec nous les petits jeunes c'est pas aussi bien, que tout part à vau-l'eau... Perso, je pense qu'on l'écoute vraiment, on fait juste semblant avec un petit hochement de tête de temps en temps, genre "cause toujours, tu m'intéresses"...

      Supprimer
  3. Je reconnais tout le monde :P il manque la blogueuse, celle qui se fait une pause de 5mn toutes les heures et qui réduit subitement sa fenêtre de navigation à chaque fois que le boss passe..peut-être un peur rare mais ça existe...

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com