jeudi 31 octobre 2013

L'Apologie de Matmatah ou comment lire au-delà des lignes

Quand j'étais au collège (c'est-à-dire quand j'étais jeune), j'étais une fan de Matmatah... un groupe avec des bretons forcément.... Il n'y a pas si longtemps, j'ai remis la main le CD que j'avais, et je me suis souvenue d'une de leurs chansons qui avait une polémique pas possible à l'époque : L'Apologie.


Cette étrange cigarette ne nous rend pas hagard
L'an 2000 approchant rattraper le retard
Vivons à notre époque et dédramatisons
Non bien sûr le pétard n'élève pas la raison
Je le conseille tout de même avec modération
Comme cet alcool qu'on prend jusqu'à la déraison
Et pour quelques noyés est devenu passion
Mais l'église ne dit rien la cirrhose a raison
Voir un homme tituber ne choque pas la morale
Mais l'alcool tant loué vous est parfois fatal
Et le joint si léger dans mon pays natal
Des libertés de l'homme devrait être banal
Malheureusement chez nous il se vent en sous-main
Si peu dangereux qu'il soit l'état lui fait la guerre
Pour une fausse morale parce qu'il n'en touche rien
Voilà la vérité dans cette triste affaire

Un pétard ou un Ricard , si t'as vraiment le cafard
A choisir y a pas photo , moi je choisis le maroco
Les alcools ont leurs soulards , le cana c'est le panard
Y'en a qui le mystifient , moi je fais son apologie

Ce serait pourtant si simple de le légaliser
Deux petits joints par jour c'est anti-dépresseur
Si l'état dans ce cas n'était pas l'agresseur
Le peuple tout entier pourrait mieux respirer
C'est encore cette fois par l'argent que le bas blesse
Si au moins le haschisch pouvait emplir les caisses
Nos dirigeants affables fermeraient bien les yeux
Et parfois avec nous s'envoleraient aux cieux

Un pétard ou un Ricard , si t'as vraiment le cafard
A choisir y a pas photo , moi je choisis le maroco
Les alcools ont leurs soulards , le cana c'est le panard
Y'en a qui le mystifient , moi je fais son apologie

L'alcool et le tabac ont le droit de tuer
Car aux comptes de l'état apportent leurs deniers
Messieurs dames mourrez donc d'alcool et de fumée
La patente est payée , la mort autorisée


Bien évidement, pour tous la chanson fait l'apologie du cannabis, alors que, bien sûr, la drogue c'est mal... Pas bien... Je ne lancerai pas ici le débat sur cette question, et je ne donnerai pas mon avis sur cette question, ça n'est pas l'objet de mon billet.

Beaucoup de personnes se sont arrêtées à cette histoire d'apologie du cannabis, et d'ailleurs cela a causé pas mal de soucis au groupe. En effet, en juin 2000, les quatre membres du groupe comparaissent devant le tribunal correctionnel de Nantes, pour « provocation à l'usage de stupéfiants » et « présentation sous un jour favorable de l’usage du cannabis ». Ce procès fait suite à un concert à Nantes en 1998, où un policier de la brigade des stupéfiants, présent parmi le public est intervenu pour constater que le public ne se privait pas de fumer du cannabis, mais aussi et surtout à cause des paroles de cette chanson mais aussi de Lambé An Dro (« Si t'as d'la beuh à partager, viens donc faire un tour à Lambé »). Les membres du groupe, qui risquaient jusqu'à 5 ans de prison et 500 000 francs d'amende, s'en sortiront finalement avec 15 000 francs d'amende chacun (Hashtag Point Droit Pénal).

D'ailleurs aux Vieilles Charrues, le groupe y fait plus au moins référence en disant au public de ne pas la chanter ^^


Contrairement aux rumeurs, le choix de ne plus chanter l'Apologie sur scène était un choix personnel et non une décision de justice. La chanson fut d'ailleurs interprétée au festival Les Vieilles Charrues 2001 ainsi que lors de la tournée Rebelote et Archie Kramer en 2002 et 2005, soit bien après le procès. J'ai envie de dire que la polémique est clause.

Par contre, je pense que certaines personnes ne sont pas allées au-delà de cette histoire d'incitation à l'usage de cannabis.... Mais si on va au-delà, on se rend bien compte que, à mon sens, le système est totalement hypocrite puisque le tabac et l'alcool, qui font certainement autant de dégâts que le cannabis, eux sont vendus en toute légalité car ils remplissent les caisses de l'état :
  • "L'état lui fait la guerre pour une fausse morale parce qu'il n'en touche rien"
  • "C'est encore cette fois par l'argent que le bas blesse, si au moins le haschisch pouvait emplir les caisses" 
  • "L'alcool et le tabac ont le droit de tuer car aux comptes de l'état apportent leurs denier, Messieurs dames mourrez donc d'alcool et de fumée, la patente est payée , la mort autorisée"
A mon avis, le débat autour de ce morceau est parti du mauvais côté, et au lieu de débattre sur l'hypocrisie d'un système qui ferme les yeux quand ça l'arrange et quand il s'en met plein les poches, on est allé condamner une incitation à l'usage de stupéfiants... Comme quoi, il faut savoir lire entre les lignes....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com