lundi 23 décembre 2013

Confessions d'une accroc du shopping

Sur la blogosphère féminine, la grosse tendance du moment c'est le "no buy"... Qu'est-ce-que le "no buy" ? Et bien, il s'agit juste d'expériences menées par des blogueuses qui se lancent le pari de ne rien acheter pendant une semaine, un mois, six mois... Futile et stupide me direz-vous ? Genre, mais elles n'ont que ce genre de problème à régler ? Je vous répondrais d'une part qu'un peu de futilité et de légèreté ne font jamais de mal dans ce monde de brutes, et d'autre part que vous n'avez pas envisagé l'aspect addictif du shopping...

Photo tirée de "Confessions d'une accro du shopping", film réalisé par P. J. Hogan en 2009, d'après l'ouvrage éponyme de Sophie Kinsella

Et oui, le shopping c'est une drogue ! Mais réfléchissez une peu... vous ne vous êtes jamais dit que cette paire de chaussures vous ferait tellement de bien en cette journée merdique ? Allez, c'est la merde aujourd'hui, je me sens pas bien, je vais me faire un petit plaisir... Et puis un autre, et un autre... Une fois, lorsque j'étais encore une jeune étudiante, prise d'un violent coup de cafard, j'appelle ma môman qui me dit "mais sors donc et achète toi un petit quelque chose, ça te remontera le moral"... voilà les bons conseils de môman... ou pas...  

J'ai bien remarqué que mes frénésies de shopping et mes gros craquages avaient lieu essentiellement quand j'avais le moral dans les chaussettes... La courbe du moral baisse, et celles des dépenses augmentent, c'est mathématique ! C'est la même force qui te pousse à acheter ce jean hors de prix ou à te jeter sur la tablette de chocolat dans un jour de déprime... Bien sûr, une fois la tablette de chocolat engloutie, ton derrière ne rentrera plus dans ledit jean hors de prix... Il te faut donc un nouveau jean... Cercle vicieux.... 

Et puis, c'est sans compter tout ce matraquage publicitaire qui créé chez nous des envies que nous prenons pour des besoins. A cela, on ajoute les soldes permanents, les promos, les ventes privées... "Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder"... Ouais, ce bon vieux Oscar Wilde ne nous aide pas beaucoup sur ce coup là. Alors, se lancer dans une expérience "no buy", ça n'a l'air de rien comme ça, mais ce n'est pas si facile...

C'est vrai, c'est toujours au moment où tu te dis que ton portefeuille va rester fermé que les chaussures que tu convoitent depuis des mois sont en soldes, que tu reçois un mail pour une vente privée fantastique, que tu tombes enfin sur la veste que tu cherches depuis des semaines... 

Alors, je crois que, oui, je suis accroc au shopping... Vous croyez qu'il existe des réunions pour ce genre d'addiction ? Genre les "acheteurs anonymes"... ça sonnerait bien, non ? Le genre de réunion où tu dirais le premier jour "Bonjour, je m'appelle Amély et je suis accroc au shopping"... et là, le groupe de répondrait "Bonjour Amély"... On découperait nos cartes bleues, on brulerait nos chéquiers... et on répéterait en cœur "le shopping c'est tabou, on en viendra tous à bout"... 

2 commentaires:

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com