vendredi 13 décembre 2013

L'open space ou les joies de la vie en communauté

Au cours de ma petite expérience professionnelle (mine de rien, ça fait déjà 5 ans...), j'ai eu l'occasion de passer par plusieurs entreprises. Comme beaucoup de jeunes diplômés, j'ai goûté aux joies des CDD à répétition, la plupart du temps à l'occasion de congés maternité. D'ailleurs, Mesdames les juristes en couple, faîtes des bébés, ça permet à de jeunes diplômés de trouver du boulot !! 

Au cours de ces différentes expériences professionnelles, j'ai eu l'occasion de tester un grand nombre d'organisations : bureau individuel, bureau partagé, et bien sûr l'open space.

Alors, qu'est-ce-que l'open space ? Pour les non-initiés, l'open space est "une façon d'organiser un espace de travail à plusieurs". Pour faire simple, au lieu que chacun se retrouve seul dans son bureau, et bien tout le monde se retrouve ensemble dans un grand bureau.... Très à la mode ces derniers temps, tendance très certainement une nouvelle fois venue des "States", l'open space rencontre un franc succès dans nos entreprises. Attention, il ne s'agit pas de se retrouver à deux ou trois dans un bureau... il est question de dizaines de personnes évoluant dans un même espace !


L'open space, je l'ai rencontré quand je travaillais en banque (les joies du service contentieux... ça a l'air chiant dit comme ça, mais en réalité c'est hyper intéressant...). Ce mode d'organisation conduit nécessairement à vivre en communauté, c'est sympa, mais il y a néanmoins quelques inconvénients :

1) L'inconvénient majeur c'est bien entendu le manque d'intimité. Tout le monde se voit et surtout tout le monde s'entend. Bien que vous ne soyez pas censés passer de coups de fil personnels sur votre lieu de travail, il peut arriver que vous n'ayez pas le choix, les gens que vous cherchez à joindre ayant les mêmes horaires que vous.... C'est ainsi que tous vos collègues sauront que vous avez eu un dégât des eaux chez vous au moment où vous tenterez de joindre votre assureur, que vous saurez que la nounou d'une de vos collègues est malade quand elle tentera désespérément de joindre les grands-parents pour qu'ils s'occupent de sa progéniture.... et ainsi de suite. Mais le plus gênant reste tout de même la prise de rendez-vous chez le médecin, et surtout chez certains spécialistes.... Et c'est le moment où vous déploierez des trésors d’ingéniosité pour prendre rendez-vous chez votre gynéco en toute discrétion... Vous appellerez votre médecin en demandant simplement un rendez-vous sans préciser avec qui et à la question "c'est pourquoi ?", vous répondrez "c'est pour la visite annuelle".... Et au moment où vous raccrocherez, votre collègue vous demandera "tu emmènes ta voiture au garage ?"...  Et hop, ni vu ni connu je t'embrouille !

2) Il peut y avoir 2 - 3 tensions... "On vit, les uns avec les autres.... On se déteste, on se déchire, On se détruit, on se désire".... A force, d'être toujours ensemble, à un moment ça peut déraper... On ne peut pas plaire à tout le monde, on ne peut pas aimer tout le monde... En gros, n'est pas au pays des Bisounours ! Clairement, ça peut aller de ceux qui ne se parlent quasiment pas à ceux qui s'engueulent carrément en plein milieu de l'open space !!!! Dans ces cas là, une seule attitude à adopter : rester suisse !! Le manque d'intimité aidant, les rumeurs et autres ragots se propagent à la vitesse de la lumière !! Bien sûr, tout ça, ça n'aide pas à apaiser les tensions ! Tout est répété, déformé, amplifié... "Radio moquette" fonctionne à plein régime !

3) Un autre inconvénient non négligeable c'est le bruit. Et oui, certains ont beau se retrouver au milieu des autres, ils s'imaginent seuls dans leur bureau... Entre ceux qui parlent forts au téléphone, ceux qui papotent en étant pas vraiment discrets, ceux qui ont oublié de mettre leur portable sur silencieux, ceux qui pestent contre leur ordinateur, ceux qui se sentent obligés de dire à voix haute tout ce qu'ils font.... ça vire vite à la cacophonie ! Dans ces conditions, il est parfois dur de réussir à se concentrer... Et le pire reste ce moment où votre grand chef vous appelle, et que vous arrivez à peine à entendre ce qu'il vous dit au téléphone, à cause de vos collègues qui jacassent à côté.... Idem, quand l'une de vos clientes vous appelle en pleurs pour vous exposer sa situation pendant que vos collègues sont en train de se poiler parce que le boute-en-train de la bande a sorti sa dernière blague... Mais bizarrement, quand un collègue s'approche de vous pour vous glisser discrètement un mot à l'oreille, le bruit cesse et on entendrait presque les mouches voler.

4) Tous vos faits et gestes ne passent plus inaperçus. Une petite faim ? Envie d'un chewing-gum ?  Au moment, où vous aurez sorti le paquet, la moitié du bureau tentera de vous racketter... Ou alors vous aurez droit aux réflexions types du genre "t'es encore en train de bouffer ?", "ça part direct dans les hanches", et j'en passe ! Certains s'amuseront aussi à compter le nombre de fois dans la journée où vous allez au petit coin... à se demander s'ils chronomètrent également la durée... Idem, quand vous aurez besoin de quitter le bureau plus tôt... Vous aurez à peine attraper votre sac, qu'on vous demandera "mais tu pars déjà ?"...

5) Votre régime va en prendre un sacré coup. A force d'être constamment les uns sur les autres, on sait tout ou presque les uns des autres... Alors, dès qu'il y a truc à fêter c'est parti pour les pauses café et autres goûters ! Et tous les prétextes sont bons : anniversaires, naissances, mariages, test de nouvelles recettes... voire même nouvelle coupe de cheveux (oui oui, c'est véridique... on avait inventé la fête du brushing...). Bref, il y a toujours un truc à bouffer ! C'est hyper sympa... sauf quand tu veux rentrer dans ton jean... (et il faut aussi supporter les réflexions relatées au point ci-dessus...).

6) Il reste également les divers désagréments. L'un de vos collègues est hyper bordélique, et son espace est un bordel monstrueux... mais si ça ne concernait que son espace ! Mais, non, bien sûr, il trouve le moyen d'étaler son bordel un peu partout. N'oublions tous les désagréments olfactifs : les collègues à l'hygiène douteuse, les collègues qui se noient dans leur bouteille de parfum, les collègues qui déjeunent sur place à même le bureau (et bien sûr qui mangent des trucs qui puent...), les collègues qui ont une passion pour les boissons parfumées aux fruits à l'odeur bien chimique (on se demande d'où ils viennent les fruits...), et j'en passe !

Mais il y a quand même des avantages :
  • quand tu es coincé sur un dossier, pas besoin de déplacer, t'as juste à brailler pour poser ta question et tu as une réponse dans la seconde ;
  • quand tu cherches un dossier, c'est pareil, tu n'as qu'à demander et la personne qui l'a te répond dans la seconde ;
  • quand il te manque un stylo, une gomme ou je ne sais quoi, pas besoin de te déplacer jusqu'au placard à fournitures, il suffit de demander et on te l'envoie ;
  • quand t'as pas envie de bosser, tu n'as pas à aller bien loin pour trouver quelqu'un avec qui papoter ;
  • dès que quelqu'un a une bonne vanne ou une bonne anecdote, tout le monde en profite et se paye un bon fou rire ;
  • quand tu cherches quelqu'un, il y a forcément une personne qui sait où se trouve ce quelqu'un ;
  • si t'as pas eu le temps de prendre ton petit déjeuner, c'est pas grave il y aura toujours un truc à bouffer.

Donc, il ne faut pas noircir le tableau... Il y a des avantages et des inconvénients ! Je ne travaille désormais plus en open space, et ce depuis un bon moment, mais c'était quand même vachement sympa surtout quand il y un ou deux boute-en-train dans la bande !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com