jeudi 27 mars 2014

J'ai renoncé à la robe noire... et je le vis bien

Un jour, j'ai renoncé à la robe noire... Je ne parle pas ici de la petite robe noire, Must Have de toute femme, vêtement indispensable dans toute bonne garde-robe qui se respecte, mais de la robe de l'avocat. 

J'ai beau avoir fait du droit, je ne suis pas avocate... et oui, ça existe !! Suite à mon billet où je vous expliquais comment j'avais fini par devenir juriste, j'ai reçu pas mal de messages me disant que c'était rassurant de voir qu'être étudiant en droit ne vous condamnait pas forcément au barreau, et que l'on pouvait bien le vivre.

La Petite Robe Noire - Guerlain

Je suis rentrée en fac de droit avec l'idée de devenir avocat pénaliste... au bout de six mois, j'ai compris que c'était une très (mais vraiment très) mauvaise idée... Clairement, je n'avais pas les épaules pour ça ! Et puis je ne tenais pas à entrer dans le Top 3 des consommateurs de Prozac...

Mais, pour autant, je me plaisais en droit, j'y apprenais des choses qui me passionnaient. Moi qui, jusque là, m'étais toujours plus ou moins ennuyée sur les bancs du collège puis du lycée, et qui cherchais ailleurs des choses susceptibles de m'intéresser, j'avais enfin trouvé ma voie. Pendant cinq ans, j'ai appris quantité de choses... certaines intéressantes, d'autres moins, certaines utiles, d'autres moins. 

Et plus les années passaient, moins la robe m'attirait. Je ne voulais pas de cette vie là. Les "dessous de la robe" n'ont fait fuir. Pour les non-initiés, être avocat ça n'est pas juste se ballader en robe dans les palais...

Je suis arrivée en Master 1 (= bac + 4) avec la conviction que je ne passerai pas la barreau. Je me suis inscrite à l'examen d'entrée à l'école d'avocats une fois, au cas où, mais je ne suis jamais présentée à l'examen. Clairement, je voulais être juriste, simple juriste. 

Une fois le Master 2 en poche, j'ai trouvé du travail à l'issue de mon stage de fin d'études, et les choses se sont enchainées. Je ne vous cacherai pas que j'ai un peu galéré, enchainant les CDD... Mais ces galères sont dues à un ensemble de choix personnels (= je n'en fais qu'à ma tête), et pas uniquement au fait que je ne sois pas avocate. J'ai fait mes choix, parfois les bons, parfois les mauvais, mais je les assume.  

J'ai souvent entendu dire que les juristes étaient les "ratés du barreau"... Ahem... Pour avoir raté un truc encore faut-il l'avoir tenté, non ? Je suis juriste par choix et non pas parce que je n'ai pas réussi à devenir avocate. Ce n'est pas un manque d'ambition, c'est un choix. 

On m'a parfois demandé si je regrettais de ne pas avoir tenté le barreau... et je n'ai pas vraiment la réponse à cette question. Parfois, je me dit que si j'avais été avocate, les choses auraient été plus faciles, et parfois, je me dit que non... Il n'y a pas de vérité absolue ! Si c'était à refaire, je ne sais pas ce que je ferai... et je n'ai pas spécialement envie d'y réfléchir, ce qui est fait est fait...


*****

PS : La photo d'illustration n'a clairement rien à voir avec la choucroute... Mais la photo d'une robe d'avocat, ça n'est pas très vendeur, et puis, nous sommes sur un blog de nana donc il faut bien ça reste un peu girly... ;-)

6 commentaires:

  1. On ne devrait pas avoir à rougir du fait de ne pas vouloir être avocat, c'est pas une question de capacité, c'est une question de choix... Le droit offre tellement d'opportunité et de carrière tout aussi belle et prestigieuse que celle là. Pour ma part, c'est mon stage de 3ème année qui m'a dissuadé, une jeune avocate dans le cabinet d'affaire dans lequel j'étais me racontais à quel point la vie qu'elle avait était à des années lumières de celle qu'elle espérait quand elle a tenté le barreau... Des journées de 10h, plus de procédures et de paperasse qu'autres choses.... Et les audiences à la cour expédiées, 2 minutes face au juge entre deux autres affaires... Bien loin de l'idée que les gens se font de la profession !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai fait cinq années d'étude de droit moi aussi et la plupart de mes copines de banc de fac sont aujourd'hui avocates ou juristes. Pour ma part, je rêvais de devenir magistrate et plus particulièrement juge des enfants lorsqu'à 18 ans, je suis arrivée en L1 et puis après 6 mois, je savais que ce ne serait pas de suite en sortant des études et qu'il fallait que je mûrisse. Aujourd'hui, je fais un job dans lequel je m'éclate et ma rigueur d'étudiante en droit m'est très utile. Quant à la petite robe noire...je suis fan ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Cinq années de droit pour ma part, moi aussi. Je n'ai pas vraiment trouvé ma voie même si ce que je fais me plait. Je me suis inscrite à l'IEJ pour passer cet examen sans avoir la certitude, non seulement de le réussir, mais aussi de vouloir exercer cette profession toute ma vie.

    Je verrai.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis allée en droit parce que devenir avocate est une ambition qui date du ... CE2 ! Mais je suis incapable d'expliquer pourquoi. Toujours est-il que j'espère que ça sera pour bientôt et je prie plus que fort pour que ça passe en septembre !

    RépondreSupprimer
  5. Je me rends compte que je n'ai répondu à aucun de vos commentaires sous ce billet.... Merci en tout cas de partager vos expériences ici ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Et puis, on peut être avocat sans pour autant passer le CRFPA... activité de juriste pendant 8 ans et... peut être 5 ans si la loi macron passe : avocat d'entreprise après 5 années d'expérience.

    cette méthode permet de connaitre comment cela fonctionne chez le client ;)

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com