vendredi 2 mai 2014

Barbierophobie...

Alors non, il ne s'agit pas de la peur de Barbie, la célèbre poupée en plastique n'a rien à voir là-dedans. Il ne s'agit pas non plus de la phobie des barbes, mais on se rapproche... Il s'agit simplement de la peur du coiffeur !

Pendant des années, je n'ai eu qu'un seul coiffeur : une amie de collège avait l'immense privilège de s'occuper de ma crinière. Et, à cette période, tout se passait bien, elle avait réussi à me guérir de ma phobie, et je lui confiais ma tête les yeux fermés. 

Auparavant, j'avais connu un certain nombre de déconvenues. Entre la coiffeuse ultra pipelette qui ne s'arrête jamais de parler et te raconte sa vie dans les moindres détails, celle aimable comme une porte de prison qui ne desserre pas les dents, celle qui coupe et te demande APRÈS si ça n'est pas trop court, celle qui t'ébouillante avant de te demander si, par hasard, l'eau ne serait pas un poil trop chaude... Le passage chez le coiffeur est parfois loin d'être une sinécure. 

Je pensais que ces déconvenues étaient derrière moi, et j'abordais sereinement l'avenir. Mais un déménagement et un changement de boulot plus tard, tout était remis en cause... J'ai beau avoir déménagé dans une ville voisine (ouais, je suis pas partie au Pérou non plus), et bien je ne traine plus dans les mêmes quartiers, mes habitudes ont changé... Et puis, ma chère coiffeuse bien aimée était juste à côté de mon ancien boulot... ça facilitait vachement la vie ! J'ai donc changé de crémerie de coiffeur...

J'avais oublié, depuis toutes ces années, que l'on pouvait avoir peur du coiffeur... T'as beau avoir une idée précise de ce que tu veux, tu ne sais pas avec quelle tête tu quitteras le salon...  On a bien sûr la surprise de la coupe finale (ah bon, vous ne vouliez pas que ce soit dégradé sur le devant ? bah non, j'avais dit que je voulais un carré droit...), mais aussi la couleur... Perso, aucun coiffeur n'a réussi a me faire la couleur que je demandais.... Et croyez-moi, je demande un truc hyper simple, je veux juste un châtain tout simple, sans reflet. Et bien, systématiquement, des reflets rouges font leur apparition... Bref, désespoir total !

Habituée à aller chez le coiffeur tous les 2-3 mois, je n'ai pas mis un orteil dans un salon de coiffure depuis presque 6 mois... Hey, je vous rassure, je ne me retrouve pas avec une touffe de cheveux indisciplinée. Après une période compliquée où mes cheveux étaient soit trop longs, soit trop courts (= délicate période de transition capillaire inévitable à partir du moment où tu as décidé un beau matin de laisser tes cheveux pousser...), aujourd'hui, je peux dire que, capillairement, ça va... enfin, disons qu'on a connu pire.

Si tu me suis depuis un moment, tu l'as sans doute compris, mes cheveux c'est ma vie, même si parfois j'ai l'impression qu'ils ne m'aiment pas autant que moi je les aime (certains matins, je peux vous assurer que c''est compliqué !). Pour le moment, la paire de ciseau du coiffeur n'est pas prête de s'en approcher. Je réexaminerai la question une fois que mes cheveux auront atteint la longueur souhaitée...

4 commentaires:

  1. Ah les cheveux
    L'histoire de ma vie moi aussi
    Moi je crois que c'est un peu l'inverse (voire carrément)
    J'adoooore aller chez le coiffeur
    Genre la meuf droguée
    Quand j'ai commencé mes premières mèches donc PREMIER GROS passage chez le coiffeur (payé par maman celui ci ^^) j'suis devenue addict
    Genre, après, j'ai commencé à bosser au Mac Do et j'ai carrément passé mes mois la bas
    "Dis moi j'en ai marre des mèches je peux changer???? j'veux du rouge, du brun, du noir, du blond, du cuivré (roux), du chatain, bref, en clair, la grosse addict oui oui
    Mais depuis, j'me soigne
    Sauf que j'ai toujours un éternel problème
    Quand j'ai les cheveux longs j'les veux courts et quand j'les ai courts j'les veux longs
    Ah ouais, bah j'suis définitivement chiante <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah ça compense avec moi, vu que je suis pas prête d'y remettre un doigt de pied pour le moment ^^

      Supprimer
  2. Je te comprends tellement, il n'y a que ma coiffeuse qui a le droit de toucher à mes cheveux.
    Avant de la connaitre j'ai testé de nombreux salon sans succès, et depuis que je la connais je lui ai fais une seule infidélité que j'ai regretté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours pas décidée à mettre un orteil sans un salon ^^

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com