dimanche 25 mai 2014

Ma maman, la mode, la beauté & moi

Bon, ça n'aura échappé à personne, aujourd'hui, c'est la fête des mères. Tant de mamans vont recevoir colliers de nouilles et autres boites à bijoux faites avec des boites de camembert, mais le tout, bien évidemment, confectionné avec amour ! Mais l'important n'est pas le cadeau, l'important est, avant tout, d'avoir une petite pensée pour nos chères mamans. 

En tant que pseudo blogueuse girly, en ce jour particulier, je me suis interrogée sur ma mère et son rapport à la beauté et à la mode. Quand on est une petite fille, notre maman reste notre premier modèle. C'est elle que l'on regarde se maquiller en attendant de pouvoir en faire autant, c'est à elle qu'on pique ses rouges à lèvres pour s'en barbouiller la figure, c'est à elle qu'on pique ses escarpins pour pouvoir jouer "à la grande"... 



Si j'aime autant les sapes et tous les trucs de filles, ma mère y est quand même pour quelque chose. Elle a toujours été coquette, elle a toujours pris soin d'elle, et, avant tout, c'est une femme de goût. Les associations hasardeuses de couleurs, le maquillage "voiture volée", les sapes mal coupées, ça n'a jamais été son truc ! 

Elle a beau avoir un style très simple, elle n'en reste pas moins élégante. Comme toutes les femmes, elle a suivi la mode, mais sans en faire des caisses. Jeune fille, elle portait des robes à la Sheila, jeune femme, elle portait des pantalons pattes d'eph', jeune femme active, elle portait jupe et escarpins, jeune retraitée, elle porte des tenues plus confortables et plus décontractées. Bref, elle a toujours su adapter son style à son environnement et à son mode de vie. 

Elle n'a jamais été une fashion victim, mais a toujours considéré qu'il était important d'être bien habillée, et surtout, elle a toujours su porter les tenues qui allaient avec son âge. Non, ma mère et moi n'échangions pas nos gardes-robes (en même temps, ses pantalons pouvaient me faire des pantacourts...), ma mère n'a jamais cherché à s'habiller comme moi pour faire plus jeun's, elle a toujours porter les fringues qui lui correspondaient, dans lesquelles elle se sentait bien, sans chercher à vouloir être une autre.

C'est bien évidemment d'elle que je tiens mon goût pour la sobriété, les choses simples. D'ailleurs, c'est elle qui m'a habillée pendant des années, et, quand on regarde les photos de mon enfance, il n'y a pas de désastre majeur à signaler. Pourtant, je suis née dans les années 80, et ai grandi dans les années 90, et la mode des années 90 c'était quand même quelque chose ! Certes, il y a des trucs pas top top... mais comparé à certains de mes camarades de l'époque, je n'ai pas à me plaindre ! 

Ma mère s'est toujours maquillée avec simplicité, c'est elle qui m'a enseigné les premières bases. En m'autorisant à me maquiller vers quinze ans, elle m'a évité les déconvenues liées au maquillage dans le bus (oups... un dos d'âne....) ou dans les toilettes du collège/lycée (mais la lumière est un peu bizarre, non ?). Elle a pu aussi s'assurer que je ne dérape pas... Bref, j'ai évité pas mal d’écueils...

Tout ça pour dire que ma mère a joué un rôle très important et que, sans elle, je ne me serais jamais intéressée aux trucs de filles, et que, sans elle, ce blog n'existerait peut-être pas...

4 commentaires:

  1. Un article très tendre, qui montre combien une maman peut être à elle toute seule une vision du monde.. Je trouve ça très beau comme rapport mère/fille, moi qui ait eu une maman très aimante mais militaire et à qui je ne dois certainement mon aspect modeuse... aha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que j'ai la chance d'avoir une chouette relation avec ma maman !

      Supprimer
  2. Merci Mme A Mely Mélo alors :)

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com