dimanche 27 juillet 2014

Greenwashing, et si le consommateur était fautif ?

"Un crédit vous engage et doit être remboursé", "Mangez cinq fruits et légumes par jour", "L'alcool est à consommer avec modération", "Fumer tue"... Nous sommes matraqués à longueur d'année par ce type de messages à la con destinés à nous faire prendre conscience de certaines choses... Merci Captain Obvious ! Oui, parce qu'à force d'entendre ce genre de choses, on finit par croire que le consommateur est un abruti fini incapable de réfléchir et de prendre conscience des choses par lui-même. En gros, il faut tout lui expliquer sinon il ne comprend rien ! Soit, mais quel est le rapport avec le Greenwasing ? Patience, j'y viens...

Crédit photo



L'autre jour, j'ai regardé la vidéo de Coline qui nous parlait de ces derniers achats chez Lush. Au départ, je me suis dit qu'une blogueuse influente avait de nouveau tourner sa veste, nous vantant les mérites d'une marque dénigrée auparavant, mais aucune veste n'a été retournée ! Disons-le, Lush reste souvent l'incarnation même du Greenwashing (ce que la demoiselle a dénoncé depuis longtemps). Oui, on nous promet des produits naturels, alors qu'au final la compo est loin d'être géniale... et quand on voit que certains se laissent abuser au point de croire que c'est bio, ça a de quoi énerver !

Oui, c'est une pratique qui m'énerve, j'en ai déjà parlé plusieurs fois (notamment ici). Je ne trouve pas ça transparent. On abuse le consommateur en lui laissant croire que c'est naturel, bio, toussa toussa... oui, mais finalement, le consommateur n'est-il pas un peu bête pour se laisser abuser de la sorte ? A force d'entendre ces messages redondants qui prennent le consommateur pour un débile, on finit par penser qu'il l'est... et donc qu'il est incapable de faire la différence entre du bio et du non bio.

Disons-le clairement, si on s'intéresse un minimum à la cosméto bio, on ne peut absolument pas croire que Lush est une marque bio, c'est impossible. Au final, ceux qui tombent dans le panneau sont ceux qui sont mal renseignés sur la chose, et donc ceux qui ne s'y intéressent pas vraiment, alors si c'est bio ou pas je pense qu'ils s'en foutent ! Pas besoin d'avoir un doctorat en sciences, quelques notions suffisent pour distinguer le bio du non bio. Et ces notions, on les acquiert en s'intéressant un minimum à la cosméto bio... si on s'intéresse pas à ce minimum, c'est finalement que consommer bio ou pas nous importe peu.

Et j'irais même plus loin en disant que ceux qui croient que Lush est une marque bio et qui l'achètent en tant que marque bio sont parfois ceux qui achètent bio parce que c'est tendance et pas par conviction. On suit la meute, car la tendance "Green" a le vent en poupe ! Donc finalement, ces gens-là ne s'intéressent pas vraiment au bio, alors s'ils veulent croire que Lush est une marque bio, grand bien leur fasse !

En revanche, et ça je l'ai toujours dit, il faut reconnaitre que Lush reste une marque engagée. On a souvent tendance à l'oublier, et je pense d'ailleurs que sa pratique du Greenwashing à outrance finit par nuire à la marque. Tout ce tapage autour du Greenwashing nous ferait presque oublier son engagement auprès de la cause animale. Est-ce que je vais me réconcilier avec Lush pour autant ? Et bien, ça n'est pas dit... La plupart des produits sentent beaucoup trop fort pour moi, et je trouve que ça reste cher pour ce que c'est... mais disons que la porte n'est plus aussi fermée qu'elle a pu l'être !

Bien évidement, j'ai parlé de Lush, car c'était le thème de la vidéo de Coline, mais ça marche avec Korres, L'Occitane, Yves Rocher... Bref, toutes ces marques qui se vantent d'être naturelles. Les compos sont parfois épurées, mais ne rêvons pas, ce ne sont pas forcément des produits clean. Il faut apprendre à lire les étiquettes, et on en revient toujours au même, avec un minimum d'informations sur le sujet, on ne peut pas tomber dans le panneau !

Je mets volontairement The Body Shop de côté. Pour moi, cette marque est un concentré d'hypocrisie. Comme ses petites copines, cette marque joue la carte du naturel, ça n'est pas pour rien que la couleur verte est la couleur qui domine dans les visuels de la marque, mais ça n'est pas ça le problème. La marque érige le refus du test sur les animaux en grand principe, n'hésite pas à critiquer les marques qui pratiquent les tests pour vendre en Chine... bref, la marque y va à fond, mais oublie qu'elle appartient à L'Oréal... C'est bien gentil de faire la leçon aux autres, mais encore faut-il être soi-même irréprochable ! C'est la raison pour laquelle j'ai vraiment du mal avec cette marque, et que j'en viens à la boycotter plus ou moins.

Bref, revenons à nos moutons. Tant que le consommateur sera incapable de réfléchir deux minutes, le Greenwashing aura de beaux jours devant lui ! Et ça n'est pas le seul soucis... On nous matraque avec certaines idées, et cela conduit les marques à s'adapter et à revoir leur composition... C'est le cas des parabènes ou des silicones. On  nous dit que ça n'est pas bon, alors on retire ces composés et on les remplace par des conservateurs hyper allergisants pour les premiers et par des quats pour les seconds... parce que le consommateur refusera d'acheter des produits contenant ces substances sans pour autant savoir pourquoi. Pas sûr qu'on y gagne au change !

Tout ça (ouais, c'est le bordel, une fois de plus !) pour dire que ma vision sur Greenwashing a changé. Je trouve toujours que c'est une pratique déplorable, mais j'ai rangé mon costume de défenseur de la veuve et de l'orphelin au placard ! Oui, certaines marques sont adeptes du Greenwashing, oui, je consomme certains produits desdites marques, mais je le fais en connaissance de cause, et c'est plus important ! Et si les autres tombent dans le panneau du Greenwashing, tant pis pour eux ;-)

12 commentaires:

  1. Tout est dit ! Mais c'est assez énervant ces marques qui sont vendue cheres parce que soi disant naturelles, mais qui ne le sont pas vraiment, ou sont fabriquées au bout du monde.
    Djahann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est énervant, mais il suffit de se renseigner ;-)

      Supprimer
  2. Excellent. Je ne suis pas particulièrement sensible à ce sujet, je ne m'étais jamais posée la question. Mais c'est vrai que ce qui est agaçant, c'est d'être pris pour des c*** finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est pris pour des cons seulement si on ne prend pas le temps de s'informer ;-)

      Supprimer
  3. Ca fait plaisir de lire ce genre d'article !

    Sans être LUSH addict j'affectionne beaucoup cette marque, non seulement pour ses produits souvent efficaces et aux compos pas impeccables mais bien plus clean que d'autres marques; mais aussi et surtout pour ses éthiques. Quand on prend le temps de se renseigner, on comprend que LUSH se bat farouchement pour la cause animale, pour le recyclage de ses emballages, pour les réduire quand c'est possible, pour reverser des fonds à de petites associations, pour accompagner des petits producteurs dans leur culture bio ou issue du commerce équitable … Et pour moi, tout ça vaut encore mieux qu'une marque qui a payé pour obtenir un label bio, mais qui n'oeuvre pas pour ce qui va plus loin que la production de ses produits.

    Après je suis d'accord que le ton adopté par LUSH est parfois assez lassant, et on finit par se dire "stop, je ne suis pas dupe!". Mais exactement comme tu le dis, c'est au consommateur de faire un choix : si on le prend par la main et lui explique tout du début à la fin, il pense qu'on le prend pour un enfant débile ; si on lui laisse une marge de manoeuvre pour décrypter comme un grand les messages, il crie au scandale et à la manipulation… Grrr.

    Bref, il était temps que certains articles comme celui-ci, concernant le greenwashing, ne soit pas une attaque aux marques uniquement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai expliqué, ma vision des choses à changé. Certes, le Greenwashing est une pratique que je condamne fermement, mais pour autant, je pense que les marques ne sont pas seules responsables, les torts sont partagés !

      Supprimer
  4. Comme d'habitude, tes articles "coups de gueule" sont au top du top
    J'adoooore tout ce que tu y dis
    C'est tellement vrai
    Mais bon, c'est vrai que parfois j'suis tentée de péter des câbles auprès des vendeurs
    Mais finalement, est ce qu'ils y peuvent quelque chose???
    Faudrait pouvoir casser la gueule des gros patrons qui demandent à ce qu'on greenwashe ouvertement !!! (et donc qu'on nous prenne pour des cons)
    Pour Lush, je pense que c'est pas les pires au niveau de la compo (ayant comparé Lush à The Body Shop par exemple) le problème ça reste vraiment la transparence !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que les vendeurs n'y sont pas pour grand chose, ils font ce qu'on leur demande de faire ! Un jour, les gros patrons comprendront peut être que ce Greenwashing à outrance nuit à leur marque plutôt qu'autre chose... on en vient à oublier l'aspect engagé de la marque et c'est dommage !

      Supprimer
  5. Comme toi, je consomme des produits de certaines marques qui font du greenwashing, mais en toute connaissance de cause. Autrement dit, je choisis un produit tout en sachant que sa compo n'est pas parfaite, juste parce qu'il me fait plaisir et que je ne suis pas hyper stricte : j'essaie de consommer mieux, mais je ne me refuse pas certains produits à la composition bof de temps en temps s'ils me font envie.
    Par contre je n'irais pas jusqu'à dire que le consommateur est responsable ... disons qu'il l'est en partie, c'est vrai, mais je pense que beaucoup de personnes font confiance aussi sans chercher plus loin. Parce qu'elles sont naïves, parce qu'elles pensent qu'elles ne peuvent pas être abusées par des marques, que l'Etat/la loi est là pour veiller au grain, etc. Ca n'est pas forcément bien, mais c'est compréhensible je trouve :)
    Et après, oui, effectivement, il y a aussi ceux qui suivent la tendance green mais qui s'en fichent complètement, et là ça n'est pas étonnant de se faire pigeonner finalement ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, on nous balance bien trop de messages, nous laissant penser que le consommateur n'est pas capable de faire la part des choses, et du coup, beaucoup ne réfléchissent plus et attendent qu'on leur dise tout, mais ce n'est pas une raison pour être naïf... C'est un cercle vicieux cette histoire ;-)

      Supprimer
  6. Il faut bien se renseigner et ne pas se laisser avoir par le marketing même si ce n'est pas évident (on est pas toujours plus fortes que les marketeux qui ont fait 5 ans d'études tout de même ^^).
    Après il faut savoir faire la part des choses aussi, comme tu le dis le greenwashing c'est une chose à ne pas encourager mais le respect de la cause animale si. Et on trouve de très bons produits chez Lush, comme chez Yves Rocher ou autres.

    Il faut que chacun se responsabilise (consommateur et marque) mais ce n'est pas pour tout le suite j'ai l'impression !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, on ne cherche pas à responsabiliser le consommateur... on l'infantilise plutôt !

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com