samedi 23 août 2014

Less is more ?

Allez, plaquons tout et partons élever des chèvres dans le Larzac ! L'apologie de la simplicité...  En voilà un phénomène en pleine extension sur la blogo. Les blogueuses mode dont les placards débordent semblent se remettre en question et cherchent à mieux consommer, les billets sur le "No Buy" fleurissent sur la toile... bref, la question est la suivante : less is more ?

Crédit photo
Quand j'ai ouvert mon blog, ne nous mentons pas, j'étais en plein dans une période de frénésie cosmétique. La blogueuse est parfois, et souvent, une acheteuse compulsive. Certaines tombent dans un cercle vicieux, en gros, elles ouvrent un blog pour partager leur passion déjà envahissante et se mettent à acheter encore plus de trucs pour alimenter leur blog... c'est comme demander à un type qui veut arrêter de fumer de tenir un bureau de tabac !

Personnellement, je n'en suis pas là, et n'ai jamais atteint ce stade. Si la frénésie d'achat a eu lieu, elle avait surtout pour but de me contenter moi et non pas d'alimenter ce blog. J'ai eu la chance de ne pas tomber dans ce travers...   Bon, il faut dire que la beauté n'est qu'une partie de ce blog, donc forcément, il me reste tout un tas de pistes pour continuer d'alimenter mon blog. Et puis, surtout, je ne voyais pas l'intérêt d'acheter un truc juste pour en parler ici... Pour que j'en parle, il faut que ça m'emballe un minimum, sinon ça sonne faux, donc ça n'est pas la peine d'en parler.

Mais revenons à notre sujet. Au début, de ce blog, j'étais donc pleine frénésie d'achat, en mode Je-rentre-chez-Sephora-et-j'achète-la-boutique. Et puis, ça s'est passé... assez vite. Parce que, de toute façon, au bout d'un moment, un énième blush, une énième palette ne te rend pas plus heureuse. Et puis, où est le plaisir là-dedans ? Comment apprécier chaque chose lorsque l'on en a trop ? Lorsque l'achat est occasionnel, il nous procure bien plus de plaisir que lorsque l'on achète en masse.

Quand certaines regardent des vidéos "Haul" sur YouTube, elles ont envie de tout acheter... bah, pour moi, c'est le contraire. J'ai l'impression d'avoir fait les boutiques sans sortir de chez moi ! Cette avalanche de produits m’écœurerait presque... C'est trop. En quelques minutes, certaines vous présentent des dizaines de produits, et, moi, je frôle l'overdose.

Et puis, surtout, ma vision de la cosmétique à changé. J'ai commencé à m'intéresser énormément aux cosmétiques naturels et labellisés "bio". Partant de là, j'ai cherché à mieux consommer. Fini donc l'achat compulsif et pas toujours utile. Je consomme moins, mais mieux... en tout ça j'essaye ! Je ne rachète pas un produit avant d'avoir terminé le précédent, inutile d'avoir quinze crèmes de jour... une seule suffit ! Bien sûr, pour le make-up, c'est différent, mais j'essaye, là aussi, de ne pas pousser Mémé dans les orties d'être raisonnable.

De toute façon, je n'aurai jamais assez d'un visage et d'une vie pour tout tester ! Je préfère me contenter de tester les produits que j'ai vraiment envie de tester et qui me correspondent au maximum. Alors, sans faire l'éloge de la simplicité, je pense qu'un peu de modération est la bienvenue ! ;-)     

10 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec ton témoignage! C'est vrai qu'avant le blog j'achetais modérément puis avec le blog j'ai acheté un peu plus. Et là j'ai vraiment calmé mes achats. Pour les soins je suis comme toi ; une crème, un shampoing...pas besoin de plus. Pour le make up...c'est moins évident j'adore collectionner les palettes mais je me soigne! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le make up, ça reste, pour moi, un plaisir, et j'ai aussi une tendance à la collectionnite... mais j'essaye de rester raisonnable !
      Pour les soins, un seul produit à la fois, sauf pour les produits dont je me sers souvent et que je sais que je vais finir : shampooings, gels douche...

      Supprimer
  2. Je suis complètement d'accord. En ce moment, j'ai beaucoup d'envie hors maquillage car tu le dis si bien, 5 blushs ça suffit. Quelques rouges à lèvres me tentent mais je n'arrive même pas à finir ceux que j'ai. Le fait de donner régulièrement des produits avant qu'ils ne soient tout secs fait également réfléchir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien que je ne finirai pas mes tubes de RAL... et ça ne m'empêche pas d'en acheter d'autres ^^ mais ça reste aussi un plaisir, j'essaye juste de ne pas tomber dans l'overdose ;-)

      Supprimer
  3. Intéressante comme réflexion. Puis il y a les gens comme moi, je suis quelqu'un d'influençable. Je ne sais pas me maquiller mais quand je regarde youtubeuse ou lis des blogueuses beauté, j'ai envie de tout acheter, tout ce qu'elles présentent. Du coup je me retrouve avec toute une trousse de rouge à lèvres...je ne mets pas de rouge à lèvres :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi, on est toutes plus ou moins influençables ;-)

      Supprimer
  4. Je me faisais la même réflexion ce week-end quand après avoir regardé une énième vidéo et ajouté un 37è produit à ma wish-list, je me suis dit : mais à quoi bon ?! Tu ne veux pas ressortir ceux qui sont au fond de ton vanity et les re-découvrir, et tes RAL, tu devrais essayer de les mixer, etc. J'ai donc décidé de ne plus acheter à tort et à travers, d'utiliser ce que j'avais déjà, de craquer pour un produit qui me fait VRAIMENT envie et de continuer à renouveller mes produits vides parce que je les aime d'amour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, on se rue sur des produits alors que de petites merveilles dorment dans nos tiroirs ;-)

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com