mardi 5 août 2014

Marie Vareille ou quand Becky Bloomwood peut aller se rhabiller

Il y a quelques temps, j'avais présenté ici les quelques livres qui allaient m'accompagner au long de cet été. Parmi eux figurait le premier roman de Marie Vareille, Ma vie, mon ex et autres calamités. Ce livre appartient à la catégorie des "chick-lit" aka roman écrit par une femme pour les femmes sur un ton désinvolte (ouais, je déballe ma science, alors qu'il y a un mois je ne connaissais même pas ce mot... alors que pourtant j'en ai lu plein !).

Les maitresses du genre se nomment Sophie Kinsella ou encore Helen Fielding. Confessions d'une accro du shopping ou Le Journal de Bridget Jones sont des bouquins que j'ai adoré lire. On y retrouve à chaque fois cette pointe d'humour si particulière, tellement particulière que je pensais qu'elle était exclusivement British... ce qu'on appelle le fameux humour anglais. Chez les auteurs français, on ne retrouvait pas du tout ça. Mais, ça, c'était avant, avant de découvrir Marie Vareille. Quand j'avais parlé de ce livre dans ma sélection d'été, je ne pensais pas en reparler par la suite, mais j'ai tellement aimé ce livre que j'ai fini par avoir envie de lui consacrer un billet, histoire aussi de pouvoir parler de la plume qui se cache derrière.

 Inconnue au bataillon avant que je mette la main sur son premier bouquin, Marie Vareille se décrit "comme n’importe quelle fille de 29 ans, [qui] croule sous les problèmes existentiels : une vie amoureuse qui passe sans crier gare du néant le plus total à la tragédie grecque, une dangereuse tendance à prendre les Mojitos pour des menthes à l’eau et une carte bleue hors de tout contrôle… Seul remède à ces déboires : [s]’inventer des histoires".

Ma vie, mon ex et autres calamités c'est l'histoire de Juliette, une jeune femme qui vit dans un joli appartement avec son mec. Elle a boulot qui ne la passionne guère mais s'apprête à être promue. Bref, tout roule... et puis... patatras ! Tout part en vrille ! Elle se fait virer et larguer en un temps record ! 

Vivant dans un monde de Bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, elle reste persuadée que la vie va reprendre son cours normal et que son mec va rappliquer et la demander en mariage dans les jours qui viennent... Mais rien... Empêtrée dans des situations loufoques pour tenter vainement de savoir pourquoi elle s'est faite larguer, elle se retrouve à prendre son ex en filature. 

Elle enchaine ainsi les catastrophes, se fourrant dans une situation pas possible pour essayer de se dépêtrer d'une autre situation pas possible. Juliette est un tantinet cruche sur les bords, mais au fil des pages on lui pardonne et on a vraiment envie qu'elle s'en sorte, quitte à tout envoyer valser pour repartir à zéro. 

J'ai donc commencé ma lecture, et une fois que j'ai vraiment eu du temps pour lire (= vive les vacances), j'ai lu ce livre à une vitesse folle, ayant du mal à m'en détacher. J'ai trouvé ça très bien écrit, très drôle. C'est le livre idéal pour une pause lecture en terrasse ou sur la plage, bref c'est LE bouquin à glisser dans sa valise cet été ;-)

6 commentaires:

  1. Je note!
    je me garde les 2 derniers de la série de Becky pour rigoler cet hiver :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes Kinsella, alors tu devrais aimer ce bouquin ;-)

      Supprimer
  2. Merci pour la découverte ! Dans le même genre, tu as Agnès Abécassis notamment les tribulations d'une jeune divorcée que j'ai bcp aimé !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la découverte, je pense qu'il va rejoindre la pile des livres à emporter pendant mes vacances!

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com