vendredi 12 septembre 2014

Ciel, mon anonymat !

J'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'ai pas posté un billet "humeurs" (et effectivement, après vérification, le dernier est ici et date déjà du 23 août...) alors que cet été (oui, je sais, techniquement, on est encore en été, mais en septembre j'ai du mal à me croire en été ^^) je ne faisais que ça ! Je n'étais pas vraiment partie pour poster un billet de ce genre aujourd'hui, mais, et c'est souvent le cas pour les billets "humeurs", l'idée du sujet m'est venue dans l'après-midi après avoir lu brièvement ce billet de Lætitia pendant ma pause déjeuner.

Elle y parle de son envie de se mettre aux vidéos beauté tout en ne se sentant pas prête à le faire. Il est vrai que pas mal de blogueuses lancent leur chaine YouTube. Je dois reconnaitre que, pour parler de produits de beauté, c'est un format assez adapté et assez ludique. Mais, en attendant, il faut pouvoir se lancer. Ça n'a l'air de rien, mais ça n'est pas si facile, ça implique notamment de se voir en images et surtout de s'entendre (rien qu'en enregistrant un message sur répondeur, je ne supporte pas ma voix criarde !). Tout ça pour dire que, moi, je n'en suis pas là !


Déjà, il faudrait que je commence par montrer mon visage à la terre entière, ce que je ne suis pas prête à faire. Je tiens encore pour le moment à mon anonymat. Au tout début de ce blog, je n'étais pas vraiment anonyme, même si, pour autant, ma photo n'est jamais apparue sur ces pages. On va dire que l'expérience n'a pas été forcément concluante et que je me suis empressée de me cacher !

Malheureusement pour moi, les gens de mon entourage qui ont découvert ce blog par eux-mêmes n'étaient forcément les personnes les mieux intentionnées de la terre. On ne fait jamais l'unanimité, et certaines personnes, pour telle ou telle raison, ne peuvent pas vous encadrer... c'est comme, ça c'est la vie. On ne peut pas plaire à tout le monde ! Du coup, ce blog, mis entre de mauvaises mains, s'est avéré être une arme redoutable, parce que rien n'est plus dangereux que des mots interprétés et sortis de leur contexte. Je me suis donc planquée derrière mon anonymat.

Il est vrai que l'on se sent plus libre lorsque notre anonymat est préservé, surtout quand il s'agit d'écrire un billet pour exprimer ses petites humeurs, pousser un coup de gueule... Mes billets ne visent jamais personne, mais n'importe qui peut se sentir visé. Au moins, avec l'anonymat, on évite les incidents diplomatiques...

Et puis, il faut bien avouer que je ne travaille pas dans le milieu le plus funky du monde. Même si les juristes sont des gens bourrés d'humour, je me demande toujours comment ce blog serait accueilli dans mon milieu professionnel. Cette petite bulle de futilité serait-elle bien accueillie ? Peut-on rester crédible ?  Au final, il n'y a qu'un seul moyen de le savoir, mais pour le moment je préfère laisser la question en suspens. Je sais qu'il est aussi parfois dérangeant de découvrir une facette que l'on ne connaissait pas chez une personne.

Pour autant, au fond de moi, je sais bien que je finirai par briser cet anonymat... j'y pense par moment... Mais, je ne suis sans doute pas prête pour le moment. J'assume totalement ce que j'écris, j'aime mon blog, je n'ai pas honte de ce que je fais. D'ailleurs, je ne suis plus anonyme pour certains d'entre vous (et, au passage, je vous suis vraiment reconnaissante de respecter cet anonymat), mais ma précédente expérience m'invite à la prudence. Alors, rester anonyme ou pas, telle est la question ! Affaire à suivre...

6 commentaires:

  1. Tout pareil, je ne me sens absolument pas prête à renoncer à mon anonymat. Même si je laisse des indices susceptibles de m'identifier aux personnes qui me connaissent déjà... la question de l'anonymat est vraiment très importante et à ne surtout pas prendre à la légère, il y a plusieurs aspects qui entrent en compte, je pense notamment, comme toi, au milieu professionnel. Parfois, ce n'est pas si évident.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça n'est pas évident... et ça l'est encore moins lorsqu'on poste des billets d'humeurs ;-)

      Supprimer
  2. MAIS MOI JE VEUX QUE TU LE FASSES :( (oui pour l'anonymat je sais c'est nul mais tu aurais tellement plus de facilités à exprimer ce que tu ressens pour présenter tes produits) (non je n'essaie pas de te convaincre :p)
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais bien, mais je pense surtout aux conséquences ;-)

      Supprimer
  3. Moi j'essaye de retourner à l'anonymat...ce n'est pas gagné après 7 ans à m'être dévoilée. Haha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant comme démarche... et ça me conforte dans l'idée de rester anonyme !

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com