mercredi 5 novembre 2014

Quand le naturel revient au galop

Ces derniers temps, j'ai eu l'impression qu'un sujet a tourné en boucle sur la blogo. Plusieurs blogueuses ont abordé leur rapport au maquillage. Ces différents articles (ici, ici ou encore ici) ont fait écho à une réflexion que j'ai entamée il y a quelques temps. Dit comme ça, je sais, ça sent la question existentielle à deux balles, voir la psychologie en mode "café du commerce"... Bref, passons...

Depuis quelques mois, j'ai repris le sport et je fréquente assidument la salle de sport. Comme on a vite fait de s'ennuyer en pédalant comme une conne sur un vélo qui n'avance pas, je prends le temps d'observer les gens qui m'entourent... et en particulier les femmes. J'ai alors fait un constat qui m'a laissé pantoise : la plupart des femmes qui viennent à la salle de sport se maquillent avant de venir (et je ne te parle même pas de la, pourtant adorable, petite mamie qui s'asperge de Shalimar avant de venir au grand dam de mes narines ^^)

Qu'elles soient maquillées à 20h ne me choque pas, mais qu'elles le soient à 9h le matin me surprend un peu plus. Elles se maquillent donc avant de venir. Ça me surprend pour la simple et bonne raison que j'ai tendance à faire le contraire. Je suis le genre de fille à carrément se démaquiller avant d'aller à la salle ! Et le matin, je me contente de me brosser les dents (faut pas déconner non plus) et de me coiffer (enfin, coiffer est un bien grand mot, disons que je m'attache les cheveux). 

Je ne supporte pas de transpirer (pardon, ça n'est pas très glam' mais quand tu fais du sport, à moins d'être une princesse, tu transpires) quand je suis maquillée. Non seulement, c'est un coup à se retrouver avec des yeux de panda, mais surtout j'ai l'impression de transpirer mon fond de teint et je trouve ça particulièrement désagréable... surtout que, quand j'éponge mon visage avec ma serviette, ça barbouille étale le mélange make up - sueur partout sur le visage. Alors, forcément, voir des nanas qui se maquillent pour aller à la salle de sport, ça me surprend (attention, je ne juge pas, c'est juste pas mon délire).

Tout ça m'a amenée à réfléchir à mon propre rapport au maquillage, et j'en suis arrivée à cette conclusion : ça ne me pose aucun problème de sortir sans maquillage. J'en ai vraiment rien à faire. Bon, il faut dire que je n'ai pas de problème de peau particulier (ça facilite grandement les choses, j'en ai conscience) mais comme tout le monde, j'ai parfois des cernes monstrueuses (ou monstrueux... je n'ai toujours pas compris si le mot "cerne" était masculin ou féminin) et souvent un teint d'endive défraichie. Pourtant, je peux sortir en mode zombie sans aucun soucis, et je me contrefous de ce que les autres peuvent en penser. La nana qui ne se maquille pas est souvent perçue comme celle qui ne prend pas soin d'elle, qui se néglige... alors que c'est complètement faux.

Certains matins, avant d'aller au bureau, je n'ai pas envie (ou pas le temps...) de me maquiller et ça ne me dérange pas. Pour moi, le maquillage reste un plaisir, alors si je n'ai pas envie, et bien, je n'ai pas envie, et tant pis pour les autres qui devront supporter ma tête de cadavre toute la journée. Quand l'envie de me maquiller passe, j'attends qu'elle revienne avant de recommencer à me maquiller... et généralement elle revient assez vite. J'ai passé le mois d'octobre quasiment en mode "no make up" tout simplement parce que je n'avais plus envie de me maquiller.

A une époque, le maquillage a été un moyen de me cacher ou de me vieillir (parce que faire "petite jeune" dans la vie professionnelle n'est pas ce qui t'assure un maximum de crédibilité), mais cette époque est révolue. J'ai changé, j'ai mûri... en vieillissant je m'accepte mieux et je me détache de plus en plus en plus du regard des autres. Le maquillage est donc devenu un pur plaisir.

Au quotidien, je suis loin de faire des folies. Je me contente de choses simples. Rien ne trahi la présence de l'accroc au make up qui sommeille en moins. Quand je ne suis pas au bureau, je me lâche un peu plus (quoique, ça n'est pas la fête de la couleur non plus) et je m'amuse.

Au-delà de ça, ce que j'aime le plus c'est sans doute l'objet en lui-même. Je peux m'extasier devant une jolie palette. J'aurais une fâcheuse tendance à la collectionnite... que voulez-vous, certains collectionnent bien les boites de camembert... chacun son truc, non ?

6 commentaires:

  1. Oh tu as mis mon lien mignonne va ;)
    Maquillée avant la salle de sport? MIAM MIAM :p
    Tu trouves pas ça glamour d'avaler sa sueur remplie de makeup ? :)
    En tout cas j'ai aimé te lire :) as usual, en même temps.

    RépondreSupprimer
  2. Haha, les palettes de fards à paupières ou les boîtes de camembert, chacun(e) son truc comme tu dis :p
    Je comprends très bien ce que tu dis et je partage complètement ta vision des choses ! D'ailleurs je suis toujours surprise quand je vois des articles "Comment se maquiller pour faire du sport/aller à la piscine/aller à la plage/etc.". Ca ne me viendrait même pas à l'idée !
    Quand j'ai eu ma poussée d'acné affreuse l'an dernier et mes cicatrices, c'était inconcevable pour moi d'aller travailler (voire de sortir de chez moi) sans maquillage, mais mis à part cette période-là je le fais sans le moindre complexe aussi, et sans me poser de questions. Se maquiller doit rester un plaisir, pas une corvée quotidienne. Et puis ça fait du bien de se voir au naturel de temps en temps pour se rappeler qu'on n'est pas si affreuse que ça ;)
    (désolée pour le pavé, mais ton article m'a inspirée ^^)
    Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime tes pavés, ils sont généralement très constructifs (une vanne très nulle avec une construction, des pavés, des parpaings, tout ça tout ça me vient en tête^^).

      Redevenons sérieuses deux secondes...

      Je suis d'accord avec toi, le make up doit rester un plaisir, et ne pas devenir une corvée. Après, je suis consciente que quand on a une belle peau avec peu d'imperfections c'est plus facile à dire ! Malheureusement, le regard des autres n'est pas toujours amical, et la pression de la société qui nous expose une femme parfaite photoshopée n'arrange rien !

      Supprimer
  3. Se maquiller pour aller au sport est inconcevable pour moi... j'ai besoin que ma peau respire et je n'imagine même pas les boutons que j'attraperais avec la combinaison maquillage + transpiration... Et puis pour aller au sport / aller courir, on s'en fiche un peu de la tête qu'on a... ! J'ai appris à m'accepter aussi et à passer des journées ou des semaines sans maquillage, en vacances principalement. J'ai encore du mal à imaginer aller bosser sans maquillage par contre mais c'est certainement plus par habitude qu'autre chose... En tous les cas, ton article était très intéressant ! Désolée pour le pavé :-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est parfois difficile de se détacher du regard des autres et de se montrer telle que l'on est !
      (J'aime bien les pavés, en général c'est constructif ;-))

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com