jeudi 26 février 2015

Réussir sa coloration maison

La première fois que j'ai coloré mes cheveux, j'étais encore une adolescente. J'étais adepte de divers reflets (acajou, violine, auburn...), et c'était ma mère qui me colorait les cheveux. Quand j'étais gamine, ma mère se colorait les cheveux, comme beaucoup de femmes, pour camoufler ses cheveux blancs. Elle allait rarement chez le coiffeur pour ça, généralement elle le faisait elle-même. Alors, quand j'ai eu envie de donner des reflets improbables à mes cheveux, c'est elle qui s'est naturellement occupée de le faire. Quelques années plus tard, quand j'étais étudiante, j'ai testé la coloration en salon. Je n'habitais plus chez mes parents, ma mère n'était pas forcément disponible, et je ne me voyais pas le faire toute seule. Et puis un jour, j'en ai eu marre et j'ai arrêté de me colorer les cheveux, finalement ma couleur naturelle me plaisait bien. 

Malheureusement, ça n'a pas duré, puisque j'ai eu mes premiers cheveux blancs... drame absolu ! J'ai alors recommencé à me teindre les cheveux. Mais, pour autant, je ne voulais pas retourner chez le coiffeur. Je ressors rarement satisfaite d'un salon de coiffure, et puis, quand on a des cheveux blancs, la retouche racine doit être faite assez régulièrement, il faut donc retourner souvent chez le coiffeur et cet homme là ne travaille pas gratuitement. J'ai donc décidé de faire les choses par moi-même. 

Les premières fois j'ai fait appel à ma mère pour qu'elle me donne un coup de main et puis, j'ai fini par me lancer toute seule. Je sais que ça n'est pas toujours facile de se lancer pour faire soi-même sa couleur à la maison. Dans mon cas, j'ai les cheveux mi-longs (et encore, quand j'ai commencé à faire des couleurs moi-même ils étaient plutôt courts) et fins. Si j'avais une masse de cheveux plus importante, je ne suis pas sûre que je me lancerais dans ce genre d'aventure. Quoiqu'il en soit, si tu souhaites te lancer, je me suis dit que je pourrais te filer quelques conseils tirés de ma petite expérience personnelle.


1. Réfléchir à ce qu'on souhaite obtenir
C'est la base. Pour trouver le bon produit, il faut déjà commencer par savoir ce que l'on souhaite obtenir. Il faut réfléchir à la teinte, aux reflets, à la durabilité de la couleur... Bref, et c'est la règle générale dans le domaine capillaire, on réfléchit bien avant d'agir. Et on n'oublie pas non plus d'être réaliste ! Avec une coloration de supermarché, il ne faut pas espérer changer radicalement de couleur. Passer du brun au blond, on oublie ! De toutes les manières, pour un changement radical de tête, on prend rendez-vous chez le coiffeur, c'est la garantie de ne pas se retrouver avec une couleur de cheveux improbable, la coloration à la maison a ses limites.

2. Bien choisir son produit
Il n'est pas facile de s'y retrouver devant le rayon des colorations au supermarché. Il en existe de toutes les marques, avec des systèmes d'application différents et des textures différentes. Pour cela, je te conseille de faire un tour sur le net et de consulter des revues sur les différents produits. Le choix sera très personnel en fonction de ce que tu aimes et de ce que tu trouves pratique. Pour le reste, il faut surtout faire attention au type de couleur, c'est ce qu'on appelle les "groupes" : groupe I (coloration temporaire qui s'estompe en 6 à 8 shampoings), groupe II (coloration ton sur ton  semi-permanente qui s'estompe en 28 shampoings) et groupe III (coloration permanente). Ça dépendra de ce tu veux obtenir et des raisons qui te poussent à faire une couleur (par exemple, une coloration "groupe I" ne couvrira pas tes cheveux blancs).

3. Bien choisir sa teinte
C'est un élément clé, et, pour cela, il faut commencer par bien connaitre sa couleur naturelle... et c'est là que les choses se gâtent. Il ne faut jamais oublier que l'idée qu'on a de sa couleur est faussée, en général, notre teinte est plus claire que ce qu'on imagine. Si tu hésites entre deux teintes, prends toujours la teinte la plus claire. Et puis, n'oublie jamais que rattraper une couleur trop claire sera toujours plus facile que de rattraper une couleur trop foncée. En outre, si tu as peur des reflets roux (car c'est souvent le problème avec les colorations à domicile), il faut miser sur les teintes dites cendrées, glacées ou givrées dont les formules sont, en théorie, censées neutraliser les pigments rouges.

4. Se faire aider
Une fois qu'on a choisi sa couleur, reste à l'appliquer ! Pour une première, il ne faut pas hésiter à se faire aider. Il faut mieux demander à ta mère ou à une amie de venir t'aider, ça t'évitera de te retrouver en galère au moment de la pose (ça n'est pas une fois que tu as commencé la pose qu'il faut appeler au secours). Ça n'est pas toujours facile d'appliquer uniformément le produit toute seule, surtout en ce qui concerne l'arrière de la tête. Mais au fil du temps, on prend le coup de main !

5. Bien suivre la notice
Ça n'est pas le moment de jouer au petit chimiste ! Avant de commencer, on lit attentivement la notice. L'idéal c'est quand même de réaliser le test d'allergie préconisé (dans la série "faites ce que je dis mais pas ce que je fais"). Ensuite, on se conforme à la notice tant au niveau de la préparation que de l'application. Et, surtout, on respecte le temps de pose ! 

6. Nettoyer les dégâts aussitôt
Clairement, tu risques de t'en foutre partout. Déjà, tu commences par mettre des vieilles sapes (c'est le moment de piquer les sapes de ton mec, histoire de te venger de tout ce linge qu'il t'a bousillé en mélangeant le blanc et les couleurs), ça fera ça de moins à nettoyer. Ensuite, pas de panique, sur la peau, ça part assez facilement avec un peu d'eau chaude savonneuse. Sur le carrelage (oui, parce que ça peut voler un peu partout), ça partira très bien si tu nettoies tout de suite !

7. Bien rincer le produit
Quand tu vas rincer, ton eau va être teintée, à tel point que tu vas te demander si toute la couleur n'est pas en train de se faire la malle. Mais, non, c'est normal. Alors, on rince bien jusqu'à ce que l'eau soit claire. J'ai parfois entendu dire, dans mon entourage, qu'il ne fallait pas rincer jusqu'à ce que l'eau soit claire pour que la couleur prenne mieux... ça n'a pas de sens. Le produit qui ne sera pas parti au rinçage partira dès le premier shampooing, donc ça ne sert à rien, d'autant plus qu'il faut mieux éviter de laisser des résidus de produit sur le cuir chevelu.

8. Admirer le résultat
Voilà, c'est fait, il ne reste plus qu'à voir ce que ça donne ! Si jamais ça ne te plait pas, pas de panique, il y a forcément un moyen de rattraper ça. Si tu trouves la couleur trop foncée, dis-toi qu'elle n'est pas définitive, elle va dégorger au fil des shampooings suivants et tu finiras pas obtenir ta couleur définitive. Si la couleur est trop claire, tu peux toujours refaire une coloration plus foncée.


Voilà ! Et toi, es-tu adepte des colorations à la maison ? Si oui, quels sont des petits conseils ?

6 commentaires:

  1. Merci pour ces conseils !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
  2. J'ai fait une fois une colo 6 semaines Movida, le blond foncé était un peu trop foncé (on se voit toujours plus foncée que la réalité) mais elle a eu le même rendu et la même tenu qu'une colo sans ammoniaque de salon bien plus chère... Je la conseille! et c'était facile à faire...je ne me suis pas encore lancée dans les colos définitives, trop peur de regretter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est sûr, notre couleur est toujours moins foncée que ce qu'on imagine !
      Tu peux faire une coloration de groupe II, puis, si ça te plait, choisir la même nuance en groupe III, c'est un bon moyen de passer à la couleur définitive sans se faire peur ! ;-)

      Supprimer
  3. Ah j'ai longtemps fais ça
    Jusqu'à ce que je découvre un salon de coiffure bio/naturel dans ma ville
    Qui me donne pas un mal de crâne de fou quand je rentre
    AMEN !!!
    http://mademoisellevi.com/

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fait une coloration en octobre suite à une décoloration qui ne me plaisait plus du tout avoir les cheveux très blond alors qu'il pleut tous les jours ça fous le moral à zéros. Du coup j'ai fais une coloration de ma couleur d'origine, et j'ai demandé à mon copain de choisir la teinte. Un poil foncé, mais j'étais ravi du résultat des cheveux tout doux et soyeux. Puis ça m'a éviter d'avoir des racines plus foncé à cause de ma décoloration ça m'a fait une très bonne transition :).
    Par contre j'en avais foutu partout dans ma salle de bains ... et sur mon visage. Si on ne veut pas s'embêter ou qu'on a peur que la couleur reste sur notre peau on peu mettre de la vaseline -ou autre corps gras- sur le contour de notre visage ça évitera à la couleur d'être en contact avec notre peau :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette astuce ! Je la connais, mais je ne pense à mettre quelque chose qu'au moment où je me suis mis de la couleur partout... je me dis "ah mince, j'aurais dû mettre quelque chose"... et c'est trop tard ^^ Heureusement, ça s'enlève assez bien !

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com