dimanche 12 avril 2015

100% bio, 100% naturel, 100% sans silicones... et la demi-mesure dans tout ça ?

Si tu me suis depuis un moment, voire depuis le début, tu n'es pas sans savoir que j'ai tenté plus ou moins de me tourner vers des produits aux compositions sans cesse plus épurées. Je ne suis pas devenue une bio-addict, mais il est vrai qu'il y a quelques temps je n'aurais acheté quasiment que du bio. Je ne suis pourtant pas une grande convaincue du bio, mais j'avais tendance à penser que c'était mieux. C'est pour cela que je n'achetais quasiment que des produits à la composition naturelle et/ou portant un label bio... mais ça, c'était avant.

J'ai lu énormément de choses sur le bio, et j'ai fini par perdre toute objectivité et toute capacité de jugement. A force de lire ces articles, j'ai perdu tout sens critique et j'ai eu l'impression d'être en quelque sorte embrigadée (bon, je te l'accorde le mot est un peu fort). Je suis passée au mode "tout ou rien" et j'ai complètement oublié qu'on n'était pas obligé de tomber dans ce mode de fonctionnement. Et puis un jour j'ai réagi. Je crois que j'avais oublié que la cosmétique, pour moi, était avant tout un plaisir. Alors, je l'accorde, la notion de plaisir n'est pas du tout incompatible avec la cosmétique bio, ça n'est pas le souci. La question se pose en réalité dans le sens inverse : pourquoi ne pas acheter un produit que j'aime et que je prends plaisir à utiliser juste parce qu'il est non bio ?

Illustration de Manon Godard (qui m'a gentiment donné son autorisation pour la publier ici)


J'ai bien conscience que certaines d'entre vous sont perdues et ne comprennent plus vraiment mon mode de fonctionnement. Mais, tu sais, moi aussi je suis perdue et je ne comprends plus vraiment mon mode de fonctionnement. Comme toi, j'essaye des trucs, je crois à des choses et puis je me rends compte que je me suis plantée ou que ça ne me correspond pas. J'ai toujours eu cette impression que, à partir du moment où tu exposes tes choix sur la toile, on attend de toi que tu t'y tiennes, que tu sois cohérente. Mais c'est oublier que, blogueuse ou pas, on a toutes nos moments de doutes, d’incompréhension, de déception voire de retournage de veste (parce que, oui, on a le droit de changer d'avis).

Il n'y a pas si longtemps, Silana faisait remarquer que l'un de ses gels douche, pourtant bio, n'avait pas une composition si top que ça et contenait même un ingrédient au fort pouvoir irritant. Finalement, même si c'est du bio il faut rester vigilant et lire les étiquettes. Je mets de côté des cosmétiques conventionnels que j'aime pour leur préférer un produit bio, et puis je me rends compte que la composition n'est pas si formidable que ça. Bref, je suis parfois un peu déçue du bio.

Sans compter que, quand j'ajoute à tout ça le fruit de mon expérience personnelle, ça n'aide pas. Si tu es une fidèle de la première heure, tu sais sans doute que j'ai tendance à avoir la peau du corps très sèche, voire atopique. Depuis des années, les marques de parapharmacie sont mes alliées et ce sont les seules qui réussissent à soulager ma peau. Pour autant, la compo de ces produits est loin d'être clean et fait la part belle aux dérivés de la pétrochimie. Je suis toujours étonnée de voir à quel point ces produits sont efficaces malgré leur compo. J'ai bien essayé de me tourner vers le bio, mais, au mieux, ça n'a rien arrangé, au pire, ça n'a fait qu'aggraver les choses (la faute sans doute aux huiles essentielles et/ou à l'alcool souvent utilisé comme conservateur). Il faut avouer que, dans ce cas, le bio prend du plomb dans l'aile.

Et je ne parle même pas de mes cheveux. Depuis presque deux ans, j'ai adopté une routine sans silicone. Les débuts ont été compliqués, le temps que mes cheveux se débarrassent totalement des résidus de silicones. Ensuite, les choses se sont grandement améliorées... et puis, patatras, c'est à nouveau la catastrophe. J'ai les cheveux aussi secs qu'une botte de foin malgré tous les soins et autres bains d'huile que je m'applique à faire. J'ai décidé de réintroduire quelques produits siliconés, du type protecteur pour le séchage. Je suis aussi moins attentive à la compo de mes shampooings, j'achète toujours du "sans silicones" même si je sais que le truc est blindé de quats. Bref, je laisse couler et je me retrouve avec une routine mixte et au final mes cheveux ont l'air d'apprécier.

Je suis quelqu'un qui n'est jamais extrême dans ses comportements. Je sais que pour certains j'apparais comme quelqu'un qui ne va pas au bout de ses convictions... peut-être... En fait, ça n'a rien à voir. Je suis juste quelqu'un de modéré qui a conscience que, dans la vie, rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir... bref, que rien n'est jamais parfait. Mais je crois surtout qu'on a droit de pratiquer la demi-mesure. On n'est pas obligé d'être dans le 100% bio, le 100% naturel ou le 100% sans silicones. On peut aussi naviguer entre deux eaux. C'est désormais ma façon de voir les choses. Je fais la part belle au bio ou aux compositions plus naturelles, mais je ne mets pas pour autant de côté les cosmétiques traditionnels. 

10 commentaires:

  1. Coucou Miss :)

    Je pense que consommer naturel c'est d'abbord par conviction et pas simplement parce que " ça a l'air mieux" que le reste. Consommer naturel c'est avoir envie de consommer de manière plus responsable, c'est vouloir encourager parfois des petites marques à poursuivre leurs efforts et à ne pas vouloir engraisser des grosses multinationales qui se payent bien souvent notre tête.
    Des raisons y en a encore beaucoup mais je m'arrêterai là :)

    Le bio à tout prix, pour ma part c'est non merci ! Bio ne veut strictement rien dire. Un produit peut être bio et noyé de produits dégoûtants, alors le naturel perd tout son sens.

    Dans les produits naturels, il y a un tri tout aussi important à faire que dans les produits pas naturels.

    Pour répondre à ta question de pourquoi tes produits de parapharmacie fonctionnent mieux que des produits naturels, je pense avoir la réponse !
    Parce que, tout comme les shampoings siliconés, les produits, pour beaucoup en tout cas, dont beaucoup d'ingrédients sont synthétiques sont des " caches misères ". Cela ne veut pas dire du tout qu'il règle ton soucis car je suis convaincue que si tu arrêtes de les utiliser tes soucis reviendront au galop !

    Il faut chercher la cause de ta peau atopique et régler les soucis à la source je pense. Les "vrais" produits naturels ne chercheront pas forcément à cacher la misère d'ou parfois leur agressivité comme tu l'as dis avec certaines HE mais c'est normal il faut être conscient de ce que l'on va s'appliquer sur la peau :)

    Bon je vais terminer mon pavé ici lol

    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas du tout d'accord avec toi. On n'est pas obligé de consommer bio (ou naturel) par conviction (et puis ça dépend vraiment de ce qu'on met derrière le mot "conviction"), on peut choisir de consommer bio parce que ça nous parait mieux, et voire même juste parce qu'on en a envie. Il y a autant de raisons de consommer bio que de consommateurs de bio.
      Sinon, je sais ce qui peut me déclencher des crises de dermatite atopique, mais je ne peux pas toujours éviter ces causes. En tout cas, en cas de crise, je peux te dire que tu n'as pas le temps de chercher où est le soucis, tu ne cherches qu'à soulager ta peau. Ça reste un problème de peau qu'on ne traite pas avec n'importe quoi (enfin, c'est mon avis).
      Et pour les cheveux, j'ai essayé le no-silicone... et on voit ce que ça a donné. Mes cheveux ont été très beaux pendant un moment, et puis plus rien.... ça me laisse un peu perplexe.
      Dans tous les cas, comme je l'ai dit, je n'ai pas envie de me tourner vers le tout bio ou le tout naturel.

      Supprimer
  2. Coucou!
    C'est bien que tu aies écrit cet article! Il me semblait bien que tu avais un peu changé de position (en tt cas au niveau capillaire) et je me demandais ce qu'il se passait :-)
    Fais comme bon te semble après tout, zut! héhé!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ton article
    Effectivement, je me pose beaucoup de questions aujourd'hui
    Et surtout depuis que moi aussi, je lis des article sur le fait que bio est pas forcément mieux que le reste vu les composants douteux qu'on peut retrouver dans certains de ces produits
    Mais j'ai peur de devenir parano, du coup, j'utilise les produits bio qui me font envie, et surtout, je trouve qu'ils sont meilleurs pour moi (même s'ils n'ont surement pas une compo parfaite j'ai vu des changements radicaux alors je continue à les utiliser) le tout étant de me sentir bien, et puis, de le faire avec envie
    Mais bon, il ne faut pas croire que le bio c'est forcément le mieux et que les autres qui s'en foutent sont le mal. Chacun fait bien ce qu'il veut quoi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis, chacun fait bien ce qu'il veut ;-)

      Supprimer
  4. Coucou ma belle.
    J'aime bien quand tu me cites. Hihi. Moi aussi je suis un peu (beaucoup ?) perdue en terme de consommation et les marques n'aident pas à bien se repérer. Parfois j'aimerais que comme en Allemagne il existe le OKO-test (http://www.oekotest.de/) avec indications sur les emballages quand les marque - bio ou non - ont reçu de bonnes marques. Franchement, je trouve ce système vraiment bien pensé là-bas. En France, j'achète parfois le guide des cosmétiques mais ça nécessite de faire ses listes avant de partir et de chercher un produit précis et non pas de se laisser aller au gré de ses envies dans un rayon et d'hésiter entre deux soins ayant eu 9.6 et 9.4 au Oko test. Bref, cette semaine encore j'étais dépitée de voir dans un shampooing bio que je trouvais plutôt pas mal les fameux SLS...qu'est-ce que je trouve fourbe de mettre un logo bio et de mettre ce composant en 2, c'est juste antinomique. Commentaire sans queue ni tête, juste avant d'aller dormir. A très vite. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Définitivement, les allemands sont plus performants que nous sur le bio ! Ce système nous faciliterait la tâche, parce que, pour le moment, il faut presque partir avec une encyclopédie pour faire ses achats beauté !

      Supprimer
  5. C'est très intéressant d'avoir ton point de vue :)
    Pour ma part ça fait plusieurs années que j'ai retiré les cosmétiques "conventionnels" de mes habitudes. Même si je privilégie les produits bio, ce que je regarde en premier c'est la composition de chaque produit, car comme tu le dis, et cela a été redit dans les commentaires, un produit avec un label bio ne veut pas dire qu'il est irréprochable. Et certains ingrédients acceptés par les chartes bio peuvent être irritants pour certains types de peaux.
    Selon moi le plus important c'est d'être informée et de choisir ce qui nous correspond le mieux, au niveau de l'éthique et de la composition :)
    Très bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis, il est essentiel de s'informer par soi-même et de ne pas forcément croire tout ce qu'on nous raconte... m'enfin ça serait quand même plus simple si on pouvait faire confiance aux labels !
      PS : merci pour l'illustration ;-)

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com