jeudi 2 avril 2015

Apprendre à lâcher prise

Autant que je me souvienne, j'ai toujours été une fille hyper organisée. Petite, mes parents n'ont jamais eu à s'occuper de mes devoirs après l'école. Ça a bien évidemment continué tout au long de ma scolarité. J'étais toujours celle qui avait terminé sa dissert' quelques jours avant la date prévue, j'étais toujours celle qui, en exam', avait terminé son devoir avant le temps imparti et avait du temps pour relire sa copie, j'étais finalement une sorte d'Hermione Granger, la magie en moins (et le côté Miss-Je-Sais-Tout en moins aussi). Je me suis orientée vers la voie royale pour les gens organisés, rigoureux, méthodiques, précis et un peu psychorigides comme moi en choisissant de faire du droit. Clairement, si tu n'es pas un minimum organisé, tu ne survis pas à cinq ans en fac de droit, à moins d'être un petit génie (et encore). 

Autant te dire que dans mon boulot, ce genre de qualités a fait le bonheur de mes employeurs successifs, lesquels n'ont cessé de me dire que j'étais efficace, que je travaillais vite et bien, bref, que j'étais en quelque sorte "rentable". Dit comme ça, ça n'a pas l'air de poser tant de soucis que ça... mais, tu t'imagines bien que si je suis aussi "control-freak" dans ma vie professionnelle, ma vie personnelle n'est pas épargnée. Je suis le genre de nana reloue qui organise et planifie tout, un savant mélange entre Monica Geller et Bree Van De Kamp... ouais, tu vois le tableau ? 

Je ne vais pas m'en plaindre, puisque, au final, c'est ce qui me permet de faire plein de choses dans ma semaine. Parfois, certaines personnes se demandent comment j'ai le temps de faire autant de choses dans une semaine... Bon, ok, je n'ai pas d'enfants à gérer, mais ça n'est pas la seule explication, je suis juste hyper organisée... c'est limite militaire. Entre un boulot qui m'occupe (théoriquement) 35 heures par semaine, les 3 heures passées à la salle de sport par semaine, les problèmes d'intendance (ménage, courses, factures à payer et comptabilité à tenir, sans oublier les petits tracas annexes : box internet qui plante, syndic à appeler, voiture qui part dans le décor pour une raison inexpliquée...), le temps passé à tenir ce blog (publier un article tous les deux jours, répondre aux mails, répondre aux commentaires, gérer les réseaux sociaux) et ma vie sociale, je n'ai pas vraiment le temps de m'ennuyer, et pour caser tout ça dans une semaine il faut une dose d'organisation. 

Pour autant, je ne suis pas le genre de nana terrifiée par l'imprévu... il ne faut pas exagérer. Même si grosso merdo je déteste les surprises (surtout les surprises foirées en mode je-pensais-que-ça-te-ferait-trop-plaisir), je ne dis jamais non à une dose d'imprévu. Paradoxalement, je suis quelqu'un qui s'ennuie vite et que la routine lasse (en gros, je suis chiante et compliquée), donc j'aime bien quand un ou deux trucs imprévus tombent dans ma semaine, mais point trop n'en faut. 
 
Je pense que c'est comme cela que je m’épanouis, que c'est comme cela que je me sens bien (ce qui, entre nous, reste tout de même l'essentiel). Je pense à l'une des dernières vidéos de Mariel dans laquelle elle donnait quelques astuces pour être organisée au quotidien. Elle aussi s'épanouit dans ce mode de fonctionnement. Les trucs faits à l'arrache ça n'est pas mon délire (excepté pour les soirées, car la soirée imprévue est généralement la meilleure soirée, cette soirée censée se limiter à un petit apéro et qui se termine au petit matin... toi-même tu sais). J'aime que les choses soient bien faites (mon côté perfectionniste... décidément, je pense qu'il va falloir que j'entame une bonne psychothérapie) et, pour moi, on ne peut pas bien faire les choses en faisant tout à la dernière minute.
 
Un jour, je discutais avec une collègue qui me racontait ses vacances du temps où elle était encore une jeune fille. C'était le genre de nana à partir avec un billet d'avion et un sac à dos à l'autre bout du monde. Elle m'avait dit que je devrais absolument faire ça... oui, mais non... Je ne dis pas non à l'aventure, mais il faut que ce soit de l'aventure organisée. Sans compter que ça m'angoisserait légèrement de ne pas trop savoir où je vais dormir le soir, je pense que, malgré moi, je ne pourrais pas m'empêcher d'organiser le truc, ça serait plus fort que moi. Et c'est bien ça qui m'énerve par moment. J'ai du mal à lâcher prise, à laisser couler... Clairement, à un moment, je repars forcément dans ma maniaquerie du contrôle, c'est comme ça.

Mais je te rassure, je ne suis pas complètement névrosée. J'ai aussi ma petite tendance à la procrastination. Je ne te cache pas que j'aime avoir la satisfaction du travail accompli. J'ai toujours trouvé ça valorisant, motivant de voir qu'on a réussi à faire ce qu'on avait prévu de faire ou ce qu'on nous avait demandé de faire dans un délai imparti. Pour autant, parfois, j'ai aussi une petite tendance à repousser au lendemain (mais pas plus !), et je dois reconnaitre que ça fait parfois du bien de lâcher prise. Tu vois, finalement, je ne suis pas un cas si désespéré que ça, si ? ;-)

14 commentaires:

  1. Ton cas n'est absolument pas désespéré ;-)
    J'aime bien ce genre d'article d'autant plus que je me retrouve pas mal dans celui-ci! Moi aussi je suis plutôt hyper organisée même si depuis que je suis à Paris j'ai l'impression de ne pas l'être comme il faut puisque je n'arrive pas à faire tout ce que je voudrais (peut-être que j'ai envie de faire trop de choses aussi). J'essaye quand même de lâcher prise de temps en temps et c'est clair que ça fait un bien fou :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait parfois du bien de lâcher prise, mais encore faut-il y arriver !

      Supprimer
  2. Je me reconnais dans pas mal de choses...
    Dans mon boulot, je suis un bon petit soldat, la fille sur qui tu peux compter.
    A la maison, les enfants font 1000activités, je bosse, je fais du piano, le blog et m'occupe de tout (oui, sinon c'est moins bien fait...?!)
    Oui sauf que à 40 ans, tu petes un plomb de temps en temps car ton corps dit stop.
    Je lâche du leste depuis quelques années, par obligation. Mais certaines choses ne changeront jamais (les fêtes surprise? nan nan).
    Et puis avec les enfants, l'organisation est encore plus indispensable. donc c'est comme ça. C'est mon truc.
    Franchement, je ne suis pas encore prête à lâcher prise...mais j'essaie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant ce que tu dis car j'ai parfois l'impression que mon corps commence à me dire stop... c'est sans doute la raison pour laquelle je me pose toutes ces questions ces dernier temps !

      Supprimer
  3. c'est impressionnant, on dirait que tu me décris ! mon surnom c'est Monica (pour mon mariage j'avais un classeur avec des intercalaires et tout et tout ptdrrrr) et
    Je me reconnais aussi en Hermione mdrrrr
    Je fais même des tableaux pour l'organisation de la maison et des tâches (oui je fais flipper mdr)
    Et justement sur mon blog je parlais du fait que ces derniers temps je ne suivais plus mes "directives organisationnelles" et que c'était un peu la mouise mdrrrr
    J'espère t'avoir rassurée en te montrant que tu n'es pas seule dans la #MonicaTeamOrga lol
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas aux tableaux pour le moment ^^

      Supprimer
  4. Je suis un peu comme toi (beaucoup te dirait Papa est occupé) et crois-moi, avec deux enfants, un mari, un boulot, une maison et un blog à gérer, je ne l'ai jamais regretté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, je suis bien consciente que si j'arrive à faire tant de choses c'est grâce à ma grande capacité d'organisation !

      Supprimer
  5. Je partage tout à fait ton ressenti :) je crois qu'on se ressemble beaucoup ! Bises

    RépondreSupprimer
  6. wow !!! je suis super impressionnée ! moi je suis hyper à l'arrach', bordélique. Et parfois, je me tape des crises, où je range tout, ça prend des heures, et à la fin, je me sens bien :D

    J'aimerais bien avoir des conseils pour être "bien organisée", (je suis à l'université et il y a beaucoup de travail). Car c'est terrible..... je suis un peu à l'arrach' et pourtant, je suis perfectionniste..... et en plus, je remarque que quand je fais des choses dans l'ordre, je vais plus vite, et je réussis mieux, mais ce n'est pas "automatique", ça me demande un gros effort.....

    Bref, les gens pensent que je suis très organisée, car je réussis bien ce que j'entreprends, et je rends tout à l'heure.... mais en réalité, l'envers du décors, c'est je fais souvent les choses au dernier moment et dans le stress.
    Et quand j'arrive à m'organiser, j'adore la sensation..... mais chassez le naturel, et il revvient au galop, malheureusement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les conseils pour être organisée sont souvent les mêmes, mais je crois que, au final, c'est plus une façon d'être qu'autre chose. Je n'ai pas tellement de conseils à donner, je suis née organisée ^^

      Supprimer
  7. Je suis aussi quelqu'un de super organisée ! Le genre de personne qui aime bien prévoir ses journée à l'avance. C'est vrai que ça fait du bien parfois de lâcher prise, mais il faut déjà y arriver haha !

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com