mardi 12 mai 2015

Je suis végétarienne... et alors ?

Si tu me suis depuis un petit moment, tu sais qu'après une longue période de flexitarisme je suis devenue végétarienne. Je t'en avais parlé parce que j'avais envie de partager ce cheminement avec toi et j'ai eu de beaux échanges avec certaines à ce sujet. Mais, tu te doutes bien que je ne me suis pas contentée de faire mon coming-out alimentaire sur la toile, il a fallu aussi assumer dans la "vraie vie"... et ça a tout de suite été moins facile.

J'ai la chance d'avoir des parents adorables, hyper compréhensifs, qui respectent mes choix. Peu importe mon mode de vie, si je suis heureuse et en bonne santé, ça leur va. Je suis pleinement consciente de cette chance. J'ai lu tout un tas de billets sur le sujet et j'ai constaté que, malheureusement, tout le monde n'avait pas forcément un entourage compréhensif. Ça n'est déjà pas toujours facile à assumer, alors si, en plus, il faut se battre contre son entourage, on n'est pas sorti du bois ! 

Mes amis proches suivent la même tendance : ils se foutent royalement du contenu de mon assiette du moment qu'on passe un bon moment ensemble. Certains, pourtant inconditionnels de la viande, n'hésitent pas à préparer un menu 100% végétarien quand ils m'invitent alors que je n'avais rien demandé (me mettre une assiette de pâtes aurait amplement suffit du moment que le vin soit bon). Dans l'ensemble, les gens de mon entourage sont vraiment adorables.

Mais, d'un autre côté, s'ils sont si compréhensifs, c'est qu'ils savent que je ne vais pas les saouler avec mon nouveau mode de vie. Ils savent que je ne vais pas essayer de les convertir, que je ne vais pas les traiter d’assassins car ils s'enfilent un steak. Finalement, le respect va dans les deux sens : ils respectent mes choix et je respecte les leurs. C'est sans doute pour ça qu'on s'entend bien. On estime tous plus ou moins que chacun fait bien ce qu'il veut de sa vie. On ne se donne pas de leçon de morale mutuelle. 

Pour autant, le tableau n'est pas si idyllique. Toutes les personnes de mon entourage ne sont pas si compréhensives et certaines n'hésitent pas à se mêler du contenu de mon assiette. Bizarrement, j'ai remarqué que c'étaient souvent les personnes qui me connaissaient le moins qui réagissaient comme ça. Au final, je me demande si elles n'ont pas simplement peur. Je ne vais rien t'apprendre, mais on a souvent peur de ce qu'on ne connait pas ou de ce qu'on ne comprend pas. Sans compter qu'elles doivent s'imaginer que je vais partir en croisade contre les mangeurs de viande et leur faire la leçon.

Je me répète, mais ça n'est pas mon genre. J'ai en horreur ces gens persuadés d'être dans le vrai qui veulent convaincre les autres que leur mode de vie est le meilleur. Dans mon entourage, je connais des végétariens et même des vegan qui n'hésitent pas à tenir ce genre de discours où celui qui mange de la viande n'est qu'un assassin en puissance. Je suis extrêmement mal à l'aise avec ce genre de discours. J'évite soigneusement d'échanger avec eux sur ce point, ça fait partie des sujets à éviter (un peu comme la politique ou la religion) si on ne veut pas qu'un apéro censé être un moment agréable parte en embrouille.

D'un autre côté, je pense que le végétarisme souffre d'un certain nombre de clichés. Oui, je traine dans les magasins bios, oui, je mange du tofu, et j'ai l'impression que certains s'imaginent que je suis un peu "originale". Pour résumer, je suis parfois vu comme une altermondialiste, écolo à la limite de partir vivre dans une grotte... alors que je suis loin de tout ça. Je prends des bains, je roule en Diesel, je ne suis pas la reine du tri des déchets... bref, je ne suis pas écolo pour un sou. Mais ce genre d'amalgame a parfois la vie dure.

Finalement, les "torts" sont partagés, si on peut dire. D'un côté, il y a les végéta*iens qui veulent convaincre la terre entière que leur mode de vie est le bon, et de l'autre côté, il y a les "omnivores" qui pensent les végéta*iens sont des allumés. Mais, heureusement, des deux côtés, il y a aussi des gens tolérants, compréhensifs, capables d'accepter que les autres n'adoptent pas le même mode de vie qu'eux. Bref, tout ça pour dire que la vie serait quand même plus simple si on laissait les gens vivre leur vie comme ils l'entendent, non ?

10 commentaires:

  1. Je ne comprends même pas qu'on puisse porter des jugements de la sorte ! ça me dépasse complètement !
    Enfin de même qu'il faut que les végétariens ou liens soient tolérants avec les omnivores, il faut que ces derniers tolèrent les premiers. Enfin en gros que chacun fasse ce qui lui plait selon ses convictions et au diable les jugements !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ça me dépasse... mais malheureusement c'est très courant !

      Supprimer
  2. Végétarienne depuis un plus de deux ans, je partage tout a fait ton avis! Pas facil tous les jours. Mais je laisse les autres vivre alors qu'on me laisse vivre aussi! Le plus dur c'est de devoir se justifier en ce qui concerne les enfants, maman de deux filles 5 et 10 ans. Je ne leur impose pas mes choix et celui de mon mari, elles mangent de la viande a la cantine. Mais quand on dit papa et moi que nous sommes végétariens, la première question est: 'et les filles?' Et la oui tu te sens jugée et envahie et limite mauvais parent si tu réponds elles mangent de la chair animal a la cantine, ça passe mal.... la mentalité a encore du chemin....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une amie végétarienne qui passe pour une mauvaise mère quand on apprend que ses enfants ne mangent pas de viande à la maison... alors je comprends ce que tu veux dire. Les préjugés ont la vie dure !

      Supprimer
  3. Je ne le suis pas encore
    Je suis flexitarienne et j'espère parvenir à devenir végétarienne !
    En tout cas, grand respect d'y être parvenue déjà
    C'est un très grand pas
    Et comme tu le dis, se sentir bien dans ta peau c'est vraiment le plus important
    C'est cool si une grande partie de ton entourage te comprend
    Et tu es aussi respectueuse de ne pas les juger
    J'ai un ami qui est devenu frugivore
    Mais par contre il nous juge mon copain et moi
    Parce que l'on mange encore de la viande
    Et surtout mon copain qui lui ne peut s'en passer
    Du coup il ne veut même pas qu'on en mange devant lui, et si on sent la viande ou le saucisson, il veut qu'on mange un chewing gum
    Le genre de comportement infernal quoi
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains ne sont pas toujours très tolérants...

      Supprimer
  4. Je trouve que c'est un très bon article.
    Pour ma part, je mange de tout, mais je respecte les choix de vie des autres. Du moment qu'on ne vient pas me faire la morale sur ce que moi je fais.
    J'avais écrit un article dessus il y a peu, une nana qui était venue me chier dans les bottes parce que j'avais acheté un produit Garnier et que " C'est maaaal parce qu'ils testent leurs produits sur les animaux ! ".

    Bref, je trouve ça cool que tu sois une végétarienne pas relou et qui respecte les autres ! J'espère qu'ils en feront de même pour toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tellement. C'est pénible les gens qui viennent te faire une leçon de morale sous tes articles !

      Supprimer
  5. Je pense que le plus important est que ta famille, tes proches respectent ton choix... Mais c'est vrai qu'au travail, lors de soirée avec des inconnus ect, on tombe toujours sur des gens qui n'hésitent pas à critiquer... Pourtant on ne leur impose rien... Ce que j'essaie de faire c'est de respecter leur choix d'être omni pour me faire respecter à mon tour. Et ne pas chercher à culpabiliser les gens... Bon courage :)

    RépondreSupprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com