samedi 16 mai 2015

Ma vie (capillaire) sans silicones : joie, bonheur, espoir & désillusion

Tu le sais, je t'en ai parlé à plusieurs reprises, ma grande fierté de ces derniers mois était d'avoir opté pour une routine capillaire sans silicones. J'avais passé, avec difficulté, les premiers mois où je savais que mes cheveux allaient être (un peu) moches, le temps de se débarrasser desdits silicones accumulés depuis pas mal de temps. J'avais donc passé ces premiers mois, premiers mois où la plupart des filles abandonnent devant l'état de leurs cheveux. Pendant ces premiers mois, tu troques ta chevelure de sirène contre une botte de paille. Je savais que ça allait se passer comme ça et j'ai pris mon mal en patience. Une fois ces quelques mois passés, je me suis rendue compte que mes cheveux étaient plus beaux. Certes, ils étaient moins brillants qu'auparavant (quand on supprime les silicones, il faut s'y attendre), mais ils semblaient en pleine santé. 

Ça se passait donc pas trop mal et j'étais assez contente du résultat. Oui, mais voilà, ça n'a pas duré. Depuis quelques temps, mes cheveux ont recommencé à partir en vrille, ils sont devenus très secs et rêches malgré tous les soins que je pouvais leur apporter. J'ai alors fait un constat implacable : mes cheveux n'ont jamais été aussi moches alors que je ne m'en suis jamais autant occupée. J'ai commencé à me poser des questions. J'ai commencé à me dire que ma chevelure n'était pas fan de ce nouveau mode de vie. Je suis devenue moins stricte et ai réintroduit des produits à la composition pas nécessairement clean, surtout pour le coiffage, en me disant que les produits allaient être appliqués uniquement sur les longueurs et qu'il n'y avait aucun risque que ça étouffe mon cuir chevelu. Ça a été la première étape de mon retour vers le monde merveilleux des silicones.

Et puis, j'ai commencé à perdre mes cheveux au printemps (rien à voir avec le fait d'utiliser ou non des produits sans silicones). Il faut savoir que, l'an dernier, j'ai perdu pas mal de cheveux suite à un choc émotionnel. A la base, j'ai le cheveu assez fin et pas super abondant, donc la moindre chute de cheveux un peu plus importante qu'à l'habitude me transforme vite en folle furieuse complètement hystérique. J'ai peur de me retrouver chauve... même si je sais que, au fond de moi, ça a peu de chance d'arriver. Alors quand j'ai vu, à l'arrivée du printemps, que mes cheveux recommençaient à tomber, j'ai eu peur que ça recommence comme l'an dernier. J'ai alors envoyé valdinguer toutes mes certitudes sur les bienfaits de l'absence de silicones dans une routine capillaire et j'ai acheté un traitement anti-chute sans jeter un seul œil sur la composition dudit traitement, parce que, oui, je préfère avoir des cheveux plein de merdouilles que pas de cheveux du tout (exagération, je crie ton nom). Ça a été la deuxième étape de mon retour vers le monde merveilleux des silicones. 

Et puis, je suis retourné chez le coiffeur. Ça faisait plus d'un an que je n'avais pas mis les pieds chez un coiffeur, après que mes cheveux aient été massacrés par les coups de ciseaux intempestifs d'une coiffeuse psychopathe. Cette fois, j'ai décidé de ne pas aller chez n'importe qui. J'ai décidé de prendre ma voiture, de faire un peu de route et d'aller chez quelqu'un en qui j'ai une confiance totale. Cette fille je la connais depuis mes 11-12 ans, elle m'a coupé les cheveux des dizaines de fois quand elle était en école de coiffure, alors je lui fais vraiment confiance. Son constat a été assez radical. Outre le fait qu'elle a confirmé ce que je pensais au sujet de la coiffeuse psychopathe qui m'a massacré coupé les cheveux la dernière fois, elle a aussi trouvé mes cheveux très secs. Bref, ça n'a fait que confirmer ce que je pensais : mes cheveux sont devenus très moches et ils n'ont jamais été aussi moches. Ça a été la dernière étape de mon retour vers le monde merveilleux des silicones.

J'ai donc décidé de tout envoyer valser de de revenir à des soins capillaires traditionnels, conventionnels, bref, les soins que j'utilisais avant. A de rares exceptions, j'ai souvent privilégié les shampooings et soins dits "professionnels", ceux que tu achètes chez ton coiffeur ou chez un grossiste en coiffure. J'ai utilisé ce genre de soins pendant des années et j'avais de beaux cheveux. Ils étaient doux, souples et brillants. J'ai envie de retrouver ces cheveux. Je sais bien que les silicones gainent le cheveu le rendant ainsi plus brillant, plus beau, plus doux et masquant ainsi sa vraie nature. Certains parlent de "maquillage du cheveux" et ça n'est pas faux. Certaines trouveront ça purement futile, se tourner vers des produits à la composition douteuse uniquement pour avoir des cheveux artificiellement plus beaux alors qu'ils peuvent être aussi très beaux avec des soins sans silicones.

Je ne sais pas si je suis la seule à opérer ce genre de revirement, mais un billet d'Olivia me revient en mémoire et je me dis que je ne suis pas la seule pour qui c'est la douche froide. Je pense que je continuerai à utiliser des soins sans silicones parce que j'aime beaucoup certains d'entre eux. En attendant, je vais vite me rendre chez un grossiste en coiffure ou trainer sur un site spécialisé afin de racheter ces produits que j'aimais tant et qui rendaient mes cheveux si beaux !

12 commentaires:

  1. Coucou je te comprends. Je n'ai jamais eu le courage d'aller dans le tout non-silicone mais j'ai toujours 1 shampoing sur 2 (souvent le 1er ) qui est sans silicone;je me dis que ça limite un peu la casse.
    Là j'ai les cheveux balayés : ils sont moches dès le 2e jour post-shampoing et hyper secs. De la paille.malgré les soins. Ils étaient beaux avec mon indian sun mais l'indian sun ne couvrait pas mes 1ers cheveux blanc. Verdict je prends des phytophaneres. Ils poussent et sont nickels à la racine.
    Bref on n'est jamais contente. et puis j'en ai marre de donner 100e chez le coiffeur pour être systématiquement déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour éviter de donner 100 balles au coiffeur pour être déçue, il est désormais hors de question que quelqu'un d'autre que ma copine d'enfance ne s'approche de ma tignasse ;-)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ton article. Pendant presque un ans j'avais décidé de ne plus utiliser de silicones et comme toi, ça a été la douche froide. Du coup je suis retournée aux shampoings classiques et comme toi il y en a quelques uns sans silicones que j'ai vraiment apprécier du coup ceux-ci je les rachète :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, je me sens moins seule !

      Supprimer
  3. Alors la je te comprends totalement j'en suis au même stade que toi! Sauf que moi je n'ai jamais la chance de passer par bien. Je suis passée à une routine sans silicone et pendant un an et demi zero différence, mais toujours aussi gras et abimés et souvent mal lavés, malgré deux shampoings. Je suis repassée aux shampoings "classiques" et je ne regrette pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu viens compléter le commentaire de Coralie juste au-dessus et je me sens de moins en moins seule ;-)

      Supprimer
  4. Coucou, ton article est super intéressant car je suis pile dans une période où je me dis que je devrais passer au sans silicone! Heu du coup je doute beaucoup. J'ai acheté un premier shampoing sans silicone, je vais voir ce que ça donne. Je me demande si je ne vais pas continuer mes soins avec silicone, ça fait 50-50 comme ça ;-) Bonne conscience et beaux cheveux! Merci pour ton expérience en tout cas. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours essayer et voir ce que ça donne. Après tout, certaines sont ravies de leur routine sans silicones !

      Supprimer
  5. Il y avait de très nombreux articles sur le "non au silicone" etc, mais tu vois, j'ai comme toi le cheveux fin (enfin avant ils étaient très épais et suite à des prob perso -comme toi, émotionnels etc) ils ont beaucoup changé, je les perdais et tout. Et plus j'essayis d'utiliser des produits "doux" etc, plus mes cheveux étaient plats sans teinte, sans... je ne sais même pas comment dire. Du coup je ne suis jamais réellement passé aux produits "sans sillicones"...
    Je trouve ton article vraiment intéressant,et j'espère que tu vas retrouver une jolie crinière :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces derniers temps, j'ai connu un peu la même chose que toi, plus les produits étaient doux et sans cochonneries, plus mes cheveux étaient moches :'(

      Supprimer
  6. J'ai lu ton premier article, ainsi que celui-ci. Il y a beaucoup de débat sur les silicones mais il faut savoir qu'ils ne sont pas mauvais pour les cheveux, au contraire ! Les silicones vont protéger le cheveux contre l'humidité (qui est le véritable ennemi du cheveu puisque l'humidité va ouvrir les écailles du cheveu et ainsi les agressions extérieurs pourront se faufiler pour pénétrer à l'intérieur). L'avantage du silicone c'est qu'il est hydrophobe.

    Le seul vrai inconvénient c'est d'un point de vue écologique car il est difficile à éliminer, mais il y a tellement de choses bien plus polluantes... !

    Je ne sais pas si tu savais déjà, j'espère que mon commentaire te sera utile : ).

    À bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. Je trouve ton commentaire très pertinent ! Merci pour ton passage sur ces pages ;-)

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com