jeudi 11 juin 2015

Le blues de la blogueuse

Mon dernier billet remonte au 25 mai, et, pour la première fois depuis le début de ce blog, le billet "favoris du mois" est passé à la trappe. Tu pouvais donc légitimement te poser la question, mais je vais bien, je suis toujours en vie. Je n'ai pas complètement disparu, même si, je dois dire, l'envie de bloguer, s'est un peu faite la malle. 

Quand on me demande pourquoi je ne publie plus

Encore que, c'est un peu plus compliqué que cela. L'envie de bloguer n'a pas vraiment disparu, sinon j'aurais purement et simplement fermé mon blog. Les idées sont toujours là, c'est plutôt l'envie de les coucher sur le papier (enfin, si on peut dire) qui n'est plus vraiment là. Disons que j'ai des milliards de choses à faire et que la rédaction de billets passe un peu au second plan, ça n'est pas ce que j'ai envie de faire en priorité. Je ne vais pas te mentir, quand je rentre du boulot, je n'ai pas forcément envie de me recoller la tronche devant un écran d'ordi (mais ça je te l'avais déjà dit), j'ai juste envie de m'affaler dans mon lit ou dans mon canapé (tout dépend duquel se retrouvera en premier sur mon chemin). 

Quand je rentre du bureau

En gros, je n'ai pas vraiment envie de m'y coller... Il faudrait "qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie" (comme dirait notre Johnny national). Je dois aussi t'avouer que mon mode de vie a fortement changé depuis l'automne 2013, époque où ce blog a vu le jour : un nouveau travail plus prenant et plus stressant, une reprise du sport (faire 5 heures de sport par semaine c'est bien, mais il faut les caser dans son agenda), un changement d'alimentation pour manger plus sain et passer au végétarisme (donc fini les plats préparés et la cuisine au micro-ondes). 

Quand je me rends compte que mon emploi du temps n'est pas extensible

Bref, il y a eu pas mal de changements dans ma vie... heureusement que je n'ai toujours pas trouvé de mec, parce que sinon ça sera vraiment la cata, et, forcément le rythme du blog a été chamboulé. Il est désormais bien loin le temps où je publiais un article par jour. C'était bien, mais je ne suis pas pour autant nostalgique de cette époque. J'avais ouvert mon blog car j'avais besoin d'un échappatoire. Aujourd'hui, je ne ressens plus ce besoin, et c'est plutôt un bon point. Et puis, si j'ai moins de temps à consacrer à mon blog, c'est le signe que ma vie réelle est bien remplie, donc ça n'est pas une si mauvaise chose.

Quand j'ai des milliards de choses à faire "in real life"

Ces derniers temps, le rythme des publications avait donc fortement diminué, tu avais dû t'en rendre compte. Une surcharge de travail au bureau plus tard et il a fini par devenir inexistant. Nous sommes le 11 juin et c'est le premier article du mois... Outch...  Il a fallu que je me coltine une angine carabinée et que je sois forcée au repos pour que je prenne le temps de venir ici. Je pense que c'est arrivé à toutes les blogueuses. Nous ne sommes pas des machines, il y a forcément un moment où soit les idées s'amenuisent, soit l'envie d'écrire se fait la malle, soit le temps nous manque... voire les trois. 

Quand je me rends compte que je n'ai publié aucun billet depuis le début du mois

D'ailleurs, on le sent parfois chez certaines blogueuses qui publient en plein "blog blues", le ton n'est plus si enjoué, la fraicheur a disparu et on se retrouve avec un billet insipide. Voilà pourquoi, j'ai renoncé à publier ces derniers jours. Je tiens ce blog parce que ça me plait, et j'ai envie d'y publier quand j'ai envie et pas parce que je me sens obligée de le faire. Il ne doit pas être une source de contraintes supplémentaires dans une vie déjà pleine de contraintes. 

Quand je lis des billets de blogueuses en plein "blog blues"

Même si ça ne me gêne pas de ne pas publier, je dois te dire que ça me manque quand même. Je noircis des carnets d'idées en attendant d'avoir un peu plus temps, un peu plus d'envie, un peu plus de motivation, et je reviendrai, parce que j'aime bloguer !

Quand je sais que je me remettrai forcément à bloguer

6 commentaires:

  1. Je crois qu'on passe toutes par là ! Il vaut mieux écrire moins, uniquement quand l'envie, plutôt que se forcer à caser des articles dans un agenda déjà très serré. La vraie vie avant tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout dit : la vraie vie avant tout !

      Supprimer
  2. Coucou, tout ça est complètement normal: je travaille, 2 enfants, une maison, des activités,2 articles est mon grand maximum et un article serait bien plus raisonnable vu mon emploi du temps également... l'essentiel est ne pas se dégoûter, je suis passée par là cet hiver après avoir "forcé" sur le blog.
    Depuis, il m'arrive d'être en retard, je n'en fait plus une maladie. L'essentiel, c'est quand même la vraie vie, le blog doit rester un hobbie pas une contrainte :-)
    bise et repose toi à la place...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh "me reposer"... j'ai du mal... je ne tiens pas vraiment en place ;-)

      Supprimer
  3. Rassure-toi, on est nombreuses à connaître cette période... Et moi la période. Et puis mieux vaut avoir des périodes de repos que d'écrire du vide ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi, écrire du vide ne sert à rien ;-)

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com