dimanche 11 octobre 2015

Quand le bio me colle à la peau

Quand j'ai commencé ce blog, et tu le sais si tu as assisté à sa naissance, j'étais en pleine réflexion sur la cosmétique et je cherchais à mieux consommer. Je me suis alors naturellement tournée vers la cosmétique bio. Je me suis mise à lire les étiquettes, à essayer de comprendre les compositions et je t'en ai souvent parlé. C'est aussi à cette époque que j'avais décidé d'entamer une routine capillaire sans silicones. Bref, au début, je serais presque passée pour une blogueuse beauté "green". Mais, au fil du temps, les choses ont changé. J'ai parfois délaissé le bio pour ensuite y revenir. Celles qui me suivent depuis le début et de manière assidue s'en sont rendues compte, le bio, avec moi, ça s'en va et ça revient, c'est fait de tous petits riens, et on peut carrément dire que je suis une vraie girouette.

Pour autant, j'ai parfois l'impression que certaines n'ont pas saisi cette facette changeante de ma personnalité. A chaque fois que je présente des produits non-bios, je reçois des commentaires (ici ou sur les réseaux sociaux) pas toujours très sympathiques où, en gros, on me dit que la composition de ces produits est épouvantable, qu'on pensait que je n'utilisais quasiment que du bio et patati et patata. Autant dire que ça m'énerve. Pour autant, je peux comprendre que certaines soient perdues, je ne suis vraiment pas facile à suivre sur ces questions et je dois te dire que moi aussi j'ai parfois du mal à me suivre ! Mais, ça m'agace quand même.

A ne pas prendre complètement au premier degré...


Déjà, le ton parfois employé ne me plait pas tellement. Ok, on n'est pas d'accord, on n'a pas le même avis... mais est-ce une raison pour être agressive ? est-ce une raison pour adopter un ton moralisateur ? Oui, certains produits que j'utilise ont une composition épouvantable, mais, jusqu'à preuve du contraire, c'est sur MA peau que je les applique, donc c'est MON problème, inutile de venir me faire la morale. Je crois que c'est ce que je supporte de moins en moins chez certaines adeptes du bio : ce besoin viscéral de te faire la morale. C'est ce qui fait aussi que je déserte certains blogs beauté "green". J'ai parfois juste l'impression d'être une pauvre connasse demeurée parce que je n'ai pas la même envie d'éradiquer de ma salle de bain tous les produits potentiellement néfastes. Je ne juge pas les adeptes du 100% bio, alors pourquoi viendraient-elles me juger ?

Ensuite, ce qui m'agace, c'est qu'on pense que je suis quelqu'un qui fait ultra attention aux compositions des produits. Certes, j'y jette un œil, mais je suis loin d'être une spécialiste, et puis honnêtement, parfois, je m'en balance complètement. Je n'ai jamais été une adepte du maquillage bio, alors, forcément, parfois je me demande à quoi ça sert d'investir dans une routine de soins 100% bio si c'est pour se coller un fond de teint non bio sur la figure juste après. Je ne suis pas non plus persuadée que ça serve à quelque chose de faire attention à ce qu'on met sur peau alors que toute la journée elle sera exposée à la pollution et aux autres joyeusetés du monde qui nous entoure. Et je ne te parle pas de ma routine capillaire 100% sans silicone qui a fait que mes cheveux n'ont jamais été aussi moches. Sans compter que la composition de certaines produits bios est loin d'être aussi formidable que ça.

Je n'ai jamais été une convaincue du bio. Certes, je lis parfois les étiquettes, je choisis parfois des produits à la composition plus épurée, je me dis parfois que s'il y a une alternative bio c'est mieux, mais ça s'arrête là. Chacun pense ce qu'il veut dans ce domaine, et on n'est pas obligé d'être d'accord avec lui, mais ça n'est pas une raison pour ne pas respecter son opinion. Voilà, c'était le petit coup de gueule du dimanche ;-)

5 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ton article. Je suis en train de migrer tranquillement vers le bio. Mais pas à 100%, je teste, parfois je prends bio, parfois non! Faut pas se prendre la tête.
    Les gens ont tendance à juger si facilement les autres (même si ça sert à rien). Ce n'est pas parce qu'on n'est pas 100% bios qu'on n'est pas bien. Chacun fait ce qu'il veut et consomme comme il le sent. Et tu as raison, la pollution n'arrange rien et on n'y peut rien! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as totalement compris le sens mon article <3

      Supprimer
  2. HaHa ! Rien çà redire si ce n'est qu'en tant qu'adepte du bio...je te respecte :-)
    Y'a une grosse intolérance en ce moment, à croire que quand beaucoup passent au naturel ils en perdent leur empathie et l'idée que nous sommes tous des humains et que ce n'est pas le fait d'être écolo ou quoi que ce soit qui nous donne le droit de juger.
    Un être humain peut-être totalement pas écolo dans son mode de vie et pourtant faire du bien autour de soi plus qu'un vegan, c'est un concept subtil que beaucoup n'ont pas l'air de saisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est plein de bon sens !
      Personne n'est parfait, on fait tous un truc bien dans un domaine et un truc moins bien dans un autres. Et, comme tu le dis, ça n'est parce qu'on pense faire quelque chose de bien que ça nous donne le droit de juger les autres !

      Supprimer

Écris un petit mot doux... ou pas... mais écris un truc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
popstrap.com